BouyguesTel et Orange renforcent leur Internet mobile

Cloud

Plus de surf illimité, plus de temps pour la voix, plus de combinés…, le succès de SFR donne des idées

Avec des réseaux mobiles qui permettent désormais le vrai haut débit (Edge, 3G/3G+), des combinés dédiés de plus en plus nombreux et des services associés plus riches, l’Internet mobile commence enfin son décollage en France.

A fin décembre, le parc multimédia mobile atteint, selon le régulateur 17,1 millions de personnes contre 15 millions il y a un an. En un trimestre, la croissance dépasse 12% contre 2% à fin septembre.

Les opérateurs ont bien compris qu’il fallait revoir leurs offres pour développer les usages. Le modèle du paiement à l’acte était un non sens. SFR a été le premier à tirer avec ses forfaits Illimythics qui permettent un usage quasi-illimité du Web mais aussi des mails, de la musique…. Un véritable carton : plus de 250.000 souscriptions en quelques mois.

La concurrence a dû s’adapter. Et vite. Chez Bouygues Telecom, l’on proposait déjà une option d’Internet mobile illimitée à moins de 10 euros par mois. Mais cette offre était limitée aux mobiles et à la plate-forme iMode.

Aujourd’hui, le numéro 3 français élargit son offre.“Nos clients sont les plus grands consommateurs d’Internet mobile, leur usage est deux fois plus important que chez la concurrence”, s’enthousiasme Martin Peronnet, directeur marketing chez BouyguesTel.

Pour tous ses clients (y compris les forfaits bloqués et les cartes prépayées), l’opérateur offre d’abord la réception des mails (avec 300 ko de pièces jointes au max) quelque soit le compte. C’est gratuit et bien pratique. Mais pour répondre ou envoyer des mails, il faudra débourser 10 centimes… Moins drôle.

Ensuite, l’option Internet à 9,90 euros par mois ne concernera plus seulement l’iMode. Le surf illimité pourra se faire à partir de n’importe quel mobile disposant d’un navigateur. Comme d’habitude, des restrictions sont posées : 500 Mo de data par mois au maximum, pas de P2P, pas de VoIP.

Pour rendre son offre plus attractive, BouyguesTel a signé un accord avec Yahoo. Son portail Go Mobile 3.0 sera accessible pour les abonnés.

L’opérateur propose déja des combiné destinés à l’utilisation de son service, tels que le Samsung U600 et le HTC Touch Dual. Le Nokia 6500 vient compléter sa gamme de mobiles.

Pour autant, Bouygues Telecom est encore pénalisé par son réseau. Contrairement à Orange ou SFR, son réseau 3G+ (HSDPA) est peu déployé. “Il couvre 20% de la population à fin 2007 et atteindra 70% en 2009”, concède Olivier Roussat, directeur général de l’opérateur. Surfer à moins de 300 kb/s reste une expérience encore assez douloureuse…

Mais le groupe a plus d’un tour dans son sac. Destinée aux jeunes, cette offre s’accompagne de nouveaux forfaits voix illimités, brique essentielle pour cette cible. BouyguesTel étoffe donc ses célèbres forfaits Neo qui ont déjà convaincu 1,5 million de clients.

Cinq forfaits sont désormais proposés. Ils incluent 2 heures de communication, 20 SMS et les appels illimités vers tous les opérateurs à partir d’une certaine heure de la soirée. Les tarifs varient de 34,90 euros par mois (engagement de 24 mois) pour des appels illimités à partir de 21h30 à 74,90 euros par mois (!) pour des appels illimités à partir de 18h et tout le week-end. L’offre médiane à 49,90 euros incluent les appels illimités à partir de 19h.

Du côté de chez Orange, on court aussi après SFR. La filiale de France Télécom va désormais proposer l’offre de Ten, le MVNO de Jean Louis Constanza spécialisé dans l’Internet mobile, et racheté par Orange il y a quelques mois.

Ten by Orange intègre donc le surf illimité (jusqu’à 500 Mo de data), les mails et Windows Live Messenger avec une nouvelle interface proche de celle de l’iPhone d’Apple. Trois forfaits sont proposés : allant de 1H30 de communications à 39,90 euros par mois (engagement de 24 mois) à 59,90 euros par mois pour 3h30.

Si dans le passé Ten était seulement disponible en ligne, l’offre sera désormais vendue dans le réseau Orange ce qui devrait doper son adoption.

Par ailleurs, Orange lance trois nouvelles options pour ses propres forfaits permettant de regarder la TV sur son mobile (6 à 9 euros par mois), d’écouter de la musique (3 titres par mois, radios et clips pour 6 euros par mois) et de surfer en illimité le soir (5 euros par mois) ou 24h/24 (9 euros par mois).

Enfin, l’opérateur propose pour ses abonnés une nouvelle clé USB 3G+ à brancher sur un laptop. Elle est associée aux forfaits business everywhere et aux forfaits ADSL livebox de l’opérateur. Mais contrairement à SFR, l’abonné ADSL devra payer pour s’offrir des sessions d’Internet mobile.

On pourra se demander si la coexistance des offres Orange et Ten by Orange ne risque pas de compliquer un peu la lisibilité… A ce jour, Orange revendique 6,5 millions de clients ‘multimédias’ (Edge, 3G et 3G+) et 32,5 millions de connexions mensuelles à Orange World.

Néanmoins, cette double offensive de BouyguesTel et d’Orange démontre à quel point l’Internet mobile est aujourd’hui devenu une priorité pour les opérateurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur