Brador, première ‘backdoor’ sur Pocket PC

Sécurité

Tout droit originaire de Russie, Brador est la première ‘backdoor’ pour Pocket PC à ouvrir une porte béante aux pirates ou ‘hackers’, sous environnement Windows CE

F-Secure nous informe de la découverte de Brador, la première ‘backdoor’ connue qui menace les ordinateurs de poche Pocket PC. D’origine Russe, il ne s’exécute que sur les PDA basés sur la technologie ARM sous Windows Mobile 2003.

Lorsqu’il est activé, Brador se copie lui-même dans le répertoire de démarrage, expédie l’adresse IP du Pocket PC à son auteur, et établit une liste de commandes sur un port TCP. A partir de là, le ‘hacker’ n’a plus qu’à prendre le contrôle du poste en se connectant au Pocket PC via le port TCP. Bien évidemment, F-Secure conseille d’acquérir et d’exécuter son logiciel anti-virus pour Pocket PC, ou plus simplement de supprimer le fichier ‘svchost.exe’ du répertoire Windows/StartUp et de relancer la machine. Les attaques sur les mobiles sont encore rares, mais pourraient constituer une véritable menace pour le marché, d’autant que les technologies sans fil restent encore insuffisamment fiables et relativement faciles à détourner (lire nos articles). De plus, la technologie des PDA Pocket PC, qui sont motorisés par un système d’exploitation de Microsoft (Windows CE) dérivé de Windows, présente une similitude trop proche de Windows pour qu’elle échappe aux pirates et ‘hackers’.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur