BrailleNet : avec Daisy, 'Microsoft nous déroule le tapis rouge'

Logiciels

L’association BrailleNet se félicite de l’adoption par Microsoft du format standard Daisy pour l’accessibilité des déficients visuels

Pour la première fois des outils grands public(Microsoft Office 2007) vont embarquer des fonctions d’accessibilité. A force de rencontrer l’option ‘Save as Daisy’ dans les formats de fichier de sauvegarde des documents Word, l’idée d’accessibilité va passer, avec un impact psychologique important. Microsoft nous déroule le tapis rouge !

Dominique Burger, chercheur à l’Université Pierre et Marie Curie et membre de BrailleNet, revient pour nous sur ce choix stratégique pour notre avenir…

Pour comprendre cette vision de l’annonce par Microsoft d’un nouveau projet de développement collaboratif en open source, avec le consortium Daisy, d’un plug-in ‘Save as Daisy‘ pour Office 2007 – afin d’enregistrer sous le format Daisy incontournable car destiné aux fichiers pour les malvoyants – il nous faut revenir aux origines de l’association et de sa lutte pour l’accessibilité.

braillenet.gif

L’association BrailleNet (www.braillenet.org) fête ses dix ans… Créée en 1997, elle s’est appuyée depuis sa création sur les nouvelles technologies, en particulier Internet, pour aider à l’intégration des personnes handicapées, et affiche ses origines dans la recherche. Elle est d’ailleurs hébergée par l’Université Pierre et Marie Curie.

Trop de projets aboutissent à des articles, mais rarement à une réalisation”,nous a confié Dominique Burger. “Nous avons bénéficié d’une médiatisation importante lors de notre création, les médias avaient de quoi parler sur l’Internet qui ne faisait qu’apparaitre en France.

Nous poursuivons nos recherches et proposons des applications. D’abord sur l’accessibilité Web, avec le label AccessiWeb, et avec des formations, pour l’accessibilité à la lecture. Sur 100 titres publiés, moins de 10 auront une chance d’être transcrits en braille ou en gros caractères. Et encore, au travers d’un circuit du livre adapté, mais à part, qui passe généralement par le monde associatif, qui a ses limites.

Le débarquement massif du numérique a pourtant changé la donne. “Editeurs et composeurs disposent désormais du livre en format électronique. Ils peuvent donc être lus directement sur une plate-forme adaptée, comme un afficheur braille ou un synthétiseur vocal. Ou encore repris sur un éditeur classique mais dans un format spécifique, braille, livre audio produit par synthèse vocale, html, pdf, txt, etc.

Et Internet ? “Internet, c’est la standardisation html et la couverture la plus large. Ses origines sont associées au texte, c’est ce qui le rend accessible aux aveugles et aux malvoyants. Et c’est ce qui a attiré les associations comme les industriels.

Ce qui a changé avec le consortium Daisy, c’est l’adoption d’un format pivot, XML. Au début, nous utilisions des cassettes audio, puis des CD numériques, puis des formats audio structurés. Le standard SMIL du W3C nous permet de synchroniser l’audio et de disposer de balises spécifiques.

daisyorg.gif

La norme Daisy 2, tournée sur le texte, est la plus répandue. Mais Daisy 3, adoptée par BrailleNet dès 2002, se généralise et intègre tous les médias. Elle permet de mettre sur un serveur des fichiers fournis par les éditeurs. Elle fournit aux utilisateurs les formats braille et html, et surtout XML via des convertisseurs XLT.

Aujourd’hui, nous fournissons le serveur Hélène, un dispositif complet , serveur sécurisé et fichiers. Mais nous devons encore retravailler ces derniers à la main, avec Word, et sous un format RTF structuré. Et nous fournissons un convertisseur XML, pour traiter à la volée différents formats.

On commence ici à comprendre pourquoi l’annonce par Microsoft de l’adoption de Daisy va changer la donne pour BrailleNet et pour les malvoyants…

Microsoft Daisy va simplifier la chaine de production en courcircuitant des étapes pour charger des fichiers XML Daisy tout en conservant la conformité avec la norme. Par exemple, jusqu’à présent nous nous limitions à Word 2003, pour des questions de compatibilité. Microsoft nous offre aujourd’hui une garantie de pérennité.

L’autre avantage porte sur les produits qui intègrent la chaine. Avec Microsoft Daisy, les fichiers seront conformes au standard et compatibles avec les produits comme les lecteurs Daisy qui se multiplient car l’industrie y voit également son intérêt. Nous crédibilisons la chaine.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur