DSI : quelles solutions pour accompagner la digitalisation des métiers ?

Qu'est-ce que Brand Voice ?
BusinessCloudDSIProjetsVirtualisation

Optimisation du support, qualité de l’expérience utilisateur, innovation SI : découvrez 3 clés pour accompagner la digitalisation des métiers.

Éternelle garante des outils digitaux au sein des entreprises, la DSI s’est vue propulsée sur le devant de la scène en 2020. En cause ? La crise de la covid-19, accélératrice de la transformation digitale dans la grande majorité des entreprises.DSI

Alors que le télétravail se normalise et que la menace d’un troisième confinement se fait de plus en plus pressante, la digitalisation des entreprises est une réalité qui ne peut plus être ignorée. ERP, SIRH, SI Achats, CRM…  Les organisations n’ont d’autre choix que de s’adapter à l’utilisation des outils métiers à distance. Pour accompagner leur mise en place, la DSI est indispensable : elle s’affiche aujourd’hui comme un partenaire stratégique des directions métiers.

Alors quelles sont les bonnes pratiques pour accompagner les différents départements dans leur digitalisation ? Comment favoriser l’adhésion des collaborateurs aux projets logiciels ? Et comment accélérer l’adoption des solutions digitales pour une meilleure performance des équipes ?

 

Digitalisation des métiers : la DSI leader de la transformation digitale

CRM, SI Achats, ERP ou encore SIRH : les outils qui existent pour entreprendre la digitalisation des métiers sont nombreux. Pour l’accompagner, il est fondamental que la DSI collabore étroitement avec les directions métiers. L’objectif ? Être au plus proche des enjeux de chaque département pour fournir des outils adaptés à chaque métier. Cette étape, c’est le socle de l’agilité des SI : des outils qui répondent à des besoins concrets et pratiques des collaborateurs, qui favorisent une meilleure collaboration des différents départements pour une meilleure performance et qui sont évolutifs.

Et pour cause, qu’ils soient déjà déployés ou non, les outils digitaux ne cessent d’évoluer au gré des innovations technologiques. En leader de l’innovation au sein des entreprises, la DSI accompagne ces évolutions. Pour cela, elle s’informe et se forme pour répondre aux enjeux actuels des métiers mais aussi anticiper les enjeux à venir en matière de digitalisation. Car si les innovations de rupture comme l’IA, la RPA ou encore le Machine Learning ne sont pas encore la norme dans le monde des outils métiers, elles le seront demain. A titre d’exemple, si les SI Achats doivent aujourd’hui permettre aux départements Achats de sécuriser l’approvisionnement et maîtriser les risques, ils devront demain permettre de faire du predictive procurement grâce à l’intégration du Big Data ou encore de l’IA. De même, si les CRM permettent aujourd’hui aux départements commerciaux de fournir une expérience prospect / client 2.0, ils permettront demain d’optimiser le pilotage de l’activité commerciale grâce au big data pour une expérience client révolutionnée. Parce que ces enjeux sont particulièrement stratégiques pour les différents départements et pour les entreprises, il est important qu’ils soient d’ores et déjà appréhendés par la DSI. Par ailleurs, ces deux exemples ne font pas exception puisque tous les outils métiers seront touchés par ces innovations de rupture. 

Mais pour tenir leurs promesses, les solutions métiers requièrent un élément clé : l’adoption des collaborateurs.

Replacer les collaborateurs au coeur des outils digitaux

Pour accompagner la digitalisation des métiers, il est essentiel de replacer les collaborateurs au cœur des outils digitaux. Et pour cause, ce sont vos utilisateurs finaux : l’adoption de vos logiciels dépend d’eux ! Sans l’adhésion de vos collaborateurs à vos projets logiciels, vos outils seront peu voire pas utilisés (ou mal utilisés). Résultat ? Vous perdrez du temps à déployer vos logiciels, de l’argent à investir dans des licences non utilisées et de la performance à ne pas tirer pleinement profit des outils mis en place. Alors quelles bonnes pratiques appliquer ?

Pour replacer les collaborateurs au cœur des outils digitaux, il est important de les inclure tout au long de la mise en place des projets logiciels. La raison ? Un projet logiciel implique bien plus qu’un changement d’outil. C’est un changement d’outil mais aussi un changement d’habitudes, d’organisation de travail : bref, c’est un changement humain ! Pour optimiser l’adoption des outils par les collaborateurs il est donc essentiel de communiquer auprès des collaborateurs afin d’emporter leur adhésion. Parmi les éléments essentiels à communiquer : les raisons de l’implantation d’un nouvel outil métier, l’impact de l’utilisation de ce nouvel outil sur leur poste au quotidien et surtout, les avantages de l’outil pour leur travail ! Autant d’éléments qui amélioreront votre Time-to-Value, et donc votre adoption digitale !

Pour accompagner la digitalisation des métiers, il existe un autre élément clé : le support.

Optimiser le support durablement

Parce que la digitalisation des métiers ne se résume pas au déploiement des outils métiers, le support joue un rôle essentiel dans la pérennité des outils digitaux mis en place. Et pour cause, sans accompagnement durable sur les outils, les collaborateurs finiront par les délaisser. Pour optimiser le support durablement, plusieurs éléments sont importants.

  • L’accessibilité : un support accessible en temps réel permet un meilleur accompagnement des collaborateurs au quotidien.
  • La réactivité : un support qui apporte une réponse rapide aux collaborateurs rendra les équipes plus productives.
  • La personnalisation : un support personnalisé apportera des réponses adaptées à chaque population d’utilisateurs et sera donc plus efficace qu’un support avec des contenus génériques.

Autant de caractéristiques qui permettent aux entreprises d’accompagner leurs collaborateurs sur leurs outils de façon adaptée selon leurs enjeux métiers. Des caractéristiques que possède le support applicatif embarqué : un support directement intégré aux outils digitaux qui permet d’accompagner les utilisateurs en temps réel grâce à des contenus personnalisables accessibles à la demande. A la clé ? Une meilleure expérience utilisateur qui favorise directement l’adoption des outils métiers. Mais aussi un meilleur accompagnement qui permet de réduire drastiquement les demandes de support et les coûts de support.

Innovation, conduite du changement, optimisation du support : voilà trois bonnes pratiques dont la DSI peut se servir pour accompagner la digitalisation des métiers. Si l’adoption des outils métiers est pleine de défis, il existe aujourd’hui des solutions comme les plateformes d’adoption digitale qui permettent d’accélérer cette adoption durablement, et ce, directement depuis les outils métiers. De quoi simplifier la transformation digitale pour tous !