Ecoles, start-ups, organismes publics : les atouts de la co-création

Qu'est-ce que Brand Voice ?

Pour répondre aux exigences de vélocité de l’innovation, Fujitsu multiplie les partenariats avec les grandes écoles, les start-ups et les organismes publics. Co-création, intégration de technologies développées par les écoles ou les startups, les modes de partenariats sont variés pour répondre aux mieux aux objectifs clients.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Entreprise emblématique du marché des semi-conducteurs, des serveurs, des ordinateurs, des écrans mais aussi de la robotique, de l’intelligence artificielle ou encore de l’IoT, Fujitsu n’a eu de cesse d’innover depuis sa création en 1935. Initialement issue de ses laboratoires de recherche et développement, l’innovation (plus de 90 000 brevets à ce jour) s’est, avec la transformation numérique, ouverte à tout un écosystème composé de partenaires, d’écoles et de start-ups.

« Avant le numérique, la R&D était vécue comme le passage sous un ‘tunnel’. Ainsi, pendant deux ou trois ans, les équipes de R&D travaillaient sur un projet sans se préoccuper des besoins du marché. A l’issue de ce tunnel, la rencontre entre les produits ou services venus de ces labos et les clients n’était pas toujours au rendez-vous. Une perte de temps et d’argent colossale », reconnait Julien Chossade Solution Maker Innovation chez Fujitsu France

Le numérique a révolutionné cette pratique. « Le digital oblige non seulement les entreprises à répondre aux exigences des clients, à le faire le plus rapidement possible mais aussi à anticiper leurs désirs en proposant sans cesse des nouveautés.  L’innovation ne se pratique plus en années, mais en semaines, voire en jours ». Une vélocité qui a contraint Fujitsu à développer l’open innovation et la co-création.

Divers modes de partenariats avec les écoles

Très dynamique sur le volet de l’open innovation, la filiale française a mis en place tout un écosystème composé de grandes écoles, de start-ups, d’incubateurs, etc. « Face à une problématique client, nous étudions, au sein de notre écosystème, les solutions qui présentent le cas d’usage le plus pertinent. Pour un projet avec Air Liquide par exemple, nous avons travaillé avec Centrale Supélec pour développer un logiciel sur notre casque en réalité augmentée afin de répondre à des gestes de la main interprétés par la caméra du casque. En effet, notre casque HMD proposait uniquement une interface voix. Ce qui ne répondait pas au besoin d’Air Liquide. Ce choix du co-développement a été effectué pour respecter les délais imposés par le client. Dans ce projet, nous avons apporté notre technologie, c’est-à-dire nos casques et notre plateforme technologique, Centrale Supélec a développé au-dessus l’interpréteur de gestes » explique Julien Chossade.

Fujitsu propose d’autres types de partenariat avec les écoles, comme les stages dans les laboratoires de R&D de la maison mère au Japon ou encore la collaboration avec les équipes du groupe pendant neuf semaines sur des projets industriels.

Les start-ups : un  vivier d’innovations

Autre pilier de l’open innovation : le développement de l’écosystème « start-up ». Dans cette démarche, la filiale française s’appuie notamment sur le Hub de la BPI ou encore sur l’incubateur de l’école Polytechnique composé d’une soixantaine de start-ups hautement qualifiées. « Avec toutes ces  jeunes pousses, nos relations se déclinent selon plusieurs modèles : soit nous faisons de la co-création, soit la start-up développe la solution et nous en sommes l’intégrateur. Dans ce cas, la start-up est propriétaire du brevet et Fujitsu revend la technologie à ses clients et porte le risque tout en apportant les garanties en matière de support et d’exploitabilité si cela est nécessaire », précise Julien Chossade.

Enfin, conscient que l’intelligence artificielle sera la prochaine grande révolution technologique, Fujitsu vient d’investir 50 millions d’euros en France pour investir dans des start-ups, voire en acquérir, pour collaborer à des projets de recherche avec l’Inria, mais surtout pour se doter d’un Centre d’excellence sur le sujet, basé au sein de l’incubateur de Polytechnique.

Ecoles de renom, vivier de start-ups performantes, Fujitsu France dispose d’un écosystème de premier plan pour apporter de grandes innovations à ses clients. Certaines d’entre elles seront présentées au Fujitsu World Tour Paris, le 29 Juin prochain. Inscrivez-vous vite ici, les places sont limitées !

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Auteur : Marketing