Pour gérer vos consentements :
Categories: Brandvoice

IT : quels sont les métiers porteurs et ceux qui proposent le meilleur équilibre pro-perso ?

Reconnus comme étant des métiers d’avenir, les métiers de l’informatique intéressent de nombreux jeunes actuellement. Néanmoins, certains sont considérés plus porteurs que d’autres en raison de la forte demande sur le marché.

Le rapport d’une étude publiée par la GEN (Grande école du numérique) a permis de connaître les profils IT les plus recherchés par les entreprises. Cette étude s’est penchée sur les offres d’emplois diffusées sur LinkedIn et Indeed et a montré que les recruteurs recherchent pour la plupart des développeurs.

Les études sur le métier de l’informatique menées par l’APEC ont également révélé que le métier du développeur a actuellement le vent en poupe.

Les différents profils de développeur web

Il existe différents profils de développeur web : full-stack, mobile, front-end, back-end.

Le développeur full-stack est celui qui peut s’occuper de la conception et de la réalisation d’un logiciel ou d’une application web. Il peut également se définir comme un développeur généraliste.

De son côté, le développeur mobile conçoit des applications destinées aux smartphones.

Le développeur front-end est, quant à lui, spécialisé dans la programmation de la partie visible d’un site ou d’une application web (interface utilisateur).

Et le développeur back-end est celui qui se charge de l’ensemble des fonctionnalités d’un site ou d’une application. Il gère ainsi la partie non visible du développement.

Les autres métiers porteurs de l’IT

Outre le métier du développeur, 3 autres métiers de l’IT ont aussi été identifiés comme étant très porteurs : celui du data analyst, du scrum master et le métier du community manager.

Le Data analyst ou data scientist est l’expert qui est chargé d’exploiter les données recueillies sur Internet. Il doit interpréter ces données et transmettre des rapports aux managers afin d’aider ceux-ci à prendre les meilleures décisions dans le pilotage de l’activité de l’entreprise.

Le Scrum master, pour sa part, assume le rôle de coach de l’équipe de développement dans un projet IT. Cet expert doit veiller à la bonne application de la méthode Scrum visant à impliquer tous les membres de l’équipe dans le projet. Il se charge ainsi de la planification du sprint (Sprint planning), de la définition des mêlées quotidiennes (Daily scrum) et de la revue du sprint (Sprint review).

Enfin, le Community manager est celui qui se charge de la communication sur les réseaux sociaux en vue de créer un buzz sur un événement ou un produit.

En plus de ces trois métiers, les ingénieurs big data, les experts en cybersécurité et en cloud sont également très recherchés par les recruteurs. Il en est de même pour les architectes des SI, les ingénieurs système, les administrateurs réseaux et les spécialistes de la maintenance informatique.

La forte demande est toutefois confrontée à un manque de compétences, ce qui entraîne des difficultés de recrutement pour les entreprises. Ainsi, afin d’attirer et de fidéliser les meilleurs talents, celles-ci misent sur la qualité de vie au travail.

Parmi les mesures mises en œuvre figurent :

        la facilitation du télétravail ;

        la mise à disposition d’outils de communication dotés des dernières technologies ;

        l’aménagement du cadre de travail afin d’optimiser le confort des collaborateurs et de favoriser la convivialité.

Certaines entreprises mettent également en place des programmes de formation afin de permettre à certains experts IT de développer de nouvelles compétences ou de se reconvertir.

Comment trouver un bon équilibre pro-perso ?

Les emplois dans le secteur numérique requièrent le plus souvent une grande disponibilité. Néanmoins, il est possible de trouver le bon équilibre entre la vie personnelle et la vie professionnelle en travaillant en tant que salarié porté.

Ce statut offre des avantages significatifs pour les consultants IT qui veulent associer autonomie et protection sociale.

En effet, le salarié porté peur travailler à son rythme, choisir ses propres missions et négocier ses rémunérations auprès de ses clients.

En même temps, il bénéficie d’un salaire mensuel versé par l’entreprise de portage salarial informatique, mais aussi de tous les avantages sociaux du salariat classique, comme :

        les congés payés ;

        l’allocation chômage ;

        les cotisations retraites ;

        la mutuelle d’entreprise ;

        etc.

Il n’aura pas en revanche à se soucier de la gestion administrative, comptable et fiscale de son activité, ceci incombe à la société de portage.

Recent Posts

Un appliance pour faciliter le passage au cloud hybride

Pour bénéficier des avantages du cloud hybride en maitrisant les risques et les coûts, une…

2 semaines ago

Outiller la nécessaire évolution vers la containerisation

Pour la plupart des organisations, le recours au cloud s’impose, surtout en mode hybride et…

2 semaines ago

Mettre en place une approche globale

Ce n’est pas un scoop, la crise s’est accompagnée d’une croissance significative des attaques de…

2 semaines ago

Adapter ses outils à la généralisation du télétravail et de la mobilité

Initié depuis quelques années, le télétravail s’est imposé avec la crise sanitaire. Couplée à la…

2 semaines ago

Blockchain : « Permettre aux entreprises de garder la souveraineté de leurs données »

Confidentialité, confiance et gouvernance des données. Telle est la promesse proposée par iExec, pionnier sur…

3 semaines ago

Adobe Acrobate Sign, la solution de la signature électronique

Adobe Sign permet de signer des documents mais aussi de collecter des signatures et approbations…

3 semaines ago