La vidéoprotection, une affaire avant tout de données

Qu'est-ce que Brand Voice ?

Le passage de la vidéoprotection à l’IP ouvre de nombreuses perspectives dans l’analyse en temps réel des flux vidéo pour la sécurité mais aussi la distribution, les transports ou la santé. Véritable infrastructure IT, elle exige des expertises pointues dans les domaines du logiciel, des réseaux et du stockage.

La vidéoprotection vit une révolution comparable à celle qu’a connue le secteur des télécoms il y a quinze ans avec le passage à la téléphonie sur IP. Au parc traditionnel de caméras de surveillance analogiques se substitue progressivement une nouvelle génération de caméras sur IP et de détecteurs de présence. Au-delà de l’amélioration de la qualité de l’image – on parle aujourd’hui de résolution 8K ! -, c’est son traitement qui s’en trouve bouleversé.

La vidéoprotection sur IP permet une analyse en temps réel du flux vidéo et non le simple visionnage a posteriori. Elle autorise aussi la mise en œuvre de scenarii prédéfinis. Par exemple, dans le cas d’une intrusion dans un entrepôt, une alarme va se déclencher accompagnée d’un message sonore préenregistré. Notifié sur son smartphone, le propriétaire des lieux visualise l’action. Il décide de fermer les issues et de prévenir les forces de l’ordre. Le système crée automatiquement une preuve avec l’enregistrement vidéo de l’événement. Plus que d’images vidéo,  il faut d’ailleurs parler de données, car un système de protection capture, entre autres, du son ou des informations liées au contrôle accès.

Des cas d’usage qui vont au-delà de la sécurité

L’analyse automatisée de la vidéo autorise ce type de solution à aller sur d’autres terrains que celui de la sécurité. Dans un centre commercial, la reconnaissance de plaques d’immatriculation permettra d’affecter des places de parking aux clients VIP ou bien d’assister à leur arrivée des personnes en situation de handicap.

Dans le commerce de détail, le comptage du nombre d’individus passant dans un périmètre donné permet de délimiter les zones froides et chaudes d’un magasin, de mesurer l’affluence suscitée par une nouvelle offre au-delà des seuls chiffres de vente. Dans un aéroport, un superviseur sera averti de l’état de la file d’attente aux postes de contrôle et affectera, le cas échéant, des agents supplémentaires. Dans les établissements de santé, le personnel soignant sera alerté des éventuelles chutes de leurs patients.

L’analyse vidéo apportée par la couche logicielle

Cette intelligence dans le traitement est apportée par une couche logicielle que l’on appelle le Video management software (VMS). Un marché dont Milestone est le numéro un mondial depuis neuf ans. Fondée en 1998 à Copenhague, cette société qui emploie 600 personnes dans 130 pays est aujourd’hui filiale à 100 % de Canon.

A la différence des solutions propriétaires de bout en bout, de la caméra au PC de visualisation, Milestone a fait choix de proposer un VMS ouvert. Dans une approche « best of breed », sa plateforme peut accueillir le meilleur de la caméra ou de l’authentification d’accès. Baptisée XProtect®, elle prend en charge plus de 5 000 types de caméras provenant de plus de cent fabricants. Milestone développe des connecteurs avec des sociétés tierces que l’on retrouve sur sa place de marché.

Cette ouverture permet de répondre aux besoins de toutes les organisations, de la TPE au grand compte en passant par les collectivités locales ou les régies de transports. Dans les secteurs du luxe et de la distribution, Milestone a notamment pour clients La Fnac, Ikea, Prada, Chopard, Paul Smith, Les Galeries Lafayette, KFC, Starbucks ou Pizza Hut.

Bienvenue aux revendeurs IT !

La performance du VMS est aussi intrinsèquement reliée à la puissance du réseau IP. « Faire transiter un flux vidéo n’est pas anodin, souligne Amine Sadi, country manager France et Maghreb de Milestone. Il y a des enjeux forts de compression/décompression sans temps de latence ni perte de qualité. » Milestone travaille avec Intel sur l’utilisation des nouveaux processeurs graphiques (GPU) de ce dernier.

L’autre volet, c’est bien sûr le stockage qui représente un poste d’investissement important. Milestone collabore cette fois avec EMC, NetApp, IBM et Quantum. Dans sa dernière étude, IHS Markit estime que 3,3 milliards d’heures de vidéos de surveillance seront capturées quotidiennement d’ici à 2019.

Milestone mène aussi ses propres efforts de R&D. Ce qui a conduit au développement d’une gamme d’enregistreurs vidéo en réseau (ou NVR, pour Network video recorder). Baptisée HUSKY™, elle propose le meilleur du software – le logiciel de gestion de vidéo de Milestone – et du hardware – commutateur PoE, disques extractibles à chaud…. Prêts à l’emploi, ces appliances permettent la reconnaissance automatique des adresses IP ou la recette à distance des caméras.

C’est pour répondre à ces défis que Milestone recrute actuellement des revendeurs et des intégrateurs IT qui ont des compétences dans les domaines des réseaux, du stockage ou des serveurs applicatifs. L’éditeur met à leur disposition des tutoriels vidéo et des témoignages clients sur sa chaîne YouTube ainsi qu’un programme de formations gratuites en e-learning.

A propos de Milestone Systems

Milestone Systems est une société internationale leader de l’édition de logiciels de gestion vidéo IP sur plateforme ouverte, fondée en 1998. Elle opère maintenant en tant que société autonome du Groupe Canon. La technologie Milestone est facile à gérer, fiable et éprouvée au travers de milliers d’installations. Elle offre une flexibilité en matière de choix de matériel pour la mise en réseau et l’intégration à d’autres systèmes. Vendues par l’intermédiaire de partenaires dans plus de 100 pays, les solutions Milestone aident les organisations à gérer les risques, à protéger les personnes et les biens, à optimiser les processus et à réduire les frais. Plus d’informations sur www.milestonesys.com

Utilisation des marques déposées

Milestone Systems et le logo Milestone sont des marques commerciales ou des marques déposées de Milestone Systems aux États-Unis et dans les autres pays.
Une liste des marques déposées Milestone peut être trouvé sur : news.milestonesys.com/trademark-information.
Toutes les autres marques déposées et inscriptions sont la propriété de leurs propriétaires respectifs.

Auteur : Marketing