Les promesses de l’innovation IT

Qu'est-ce que Brand Voice ?
Business IntelligenceData & Stockage

Intelligence artificielle, RPA, big data… Derrière ces expressions barbares, se cachent des innovations IT qui sont véritablement en train de révolutionner l’exercice du métier de DAF.

En quoi consistent, au juste, ces technologies ? Faut-il voir ces innovations IT comme des concurrents ou, au contraire, comme des alliés ? Explications à destination des DSI qui veulent bien comprendre ce qui se trame, actuellement, dans les coulisses de la direction administrative et financière.

Intelligence artificielle, quand l’innovation IT dépasse le cerveau humain

Oui, l’intelligence artificielle est en train de bouleverser le travail du CFO. Mais non, cette innovation IT ne va pas, demain, lui voler la vedette, encore moins le remplacer dans les comités de direction. Bien au contraire. Le Collège de France définit l’IA comme « un ensemble de techniques permettant à des machines d’accomplir des tâches et de résoudre des problèmes normalement réservés aux humains ».  Marvin Lee Minsky, inventeur de l’IA, propose une définition un peu plus complète. Pour lui, l’IA est  » la construction de programmes informatiques qui s’adonnent à des tâches qui sont, pour l’instant, accomplies de façon plus satisfaisante par des êtres humains car elles demandent des processus mentaux de haut niveau tels que l’apprentissage perceptuel, l’organisation de la mémoire et le raisonnement critiquée ».

Mais dans les deux cas, on voit bien qu’il s’agit de compléter le cerveau humain et non de s’y substituer. Pourquoi ? Parce qu’un service financier manipule, au quotidien, de gigantesques quantités de données dont l’organisation et l’exploitation outrepassent de très loin les capacités du cerveau humain, mais dont l’intelligence artificielle sait parfaitement extraire des observations utiles. Charge à l’homme – cet animal doué d’une intelligence bien réelle, d’intuition, de bon sens, d’éthique, de capacités relationnelles, d’une culture d’entreprise…- d’en déduire des décisions dont lui seul a le secret. Et pour des années encore !

Big data, l’innovation IT au service de l’exploitation des données

Données clients, fournisseurs, données comptables, données marketing ou commerciales, données macro-économiques, données de marché… Les entreprises gèrent, au quotidien, une masse colossale de données issues d’une multitude de canaux, à commencer par le Web, les réseaux sociaux, les objets connectés (ou IoT, pour Internet of Things)… C’est ce que l’on appelle le « big data », la matière première dont se servent d’autres innovations IT, comme l’informatique décisionnelle et l’intelligence artificielle. Un capital certes précieux, mais également difficile à faire fructifier, tant l’organisation et l’exploitation de ces gigantesques stocks d’informations sont devenues un casse-tête. Aujourd’hui, l’exercice outrepasse de beaucoup les possibilités d’une solution logicielle classique de gestion de base de données, et a fortiori bien entendu celles du cerveau humain ! Heureusement, des outils ad hoc, extraordinairement puissants, permettent aux entreprises de tous horizons d’organiser et de faire fructifier leur « capital data » afin de prendre les bonnes décisions au bon moment. Il est, ainsi, aujourd’hui possible d’identifier des risques ou opportunités, d’évaluer les chances de succès d’un business model ou d’un futur produit, de détecter un risque de fraude, de calculer un risque de défaillance ou de défaut de paiement… Une innovation IT dont l’efficacité et le ROI sont donc tout-à-fait tangibles.

RPA, l’atout productivité de l’innovation IT  

Réalisées manuellement, les saisies répétitives sont fastidieuses, requièrent beaucoup de temps et, pis encore, génèrent d’innombrables erreurs. C’est pourquoi un nombre croissant d’organisations adoptent la RPA (Robotic Process Automation), innovation IT qui consiste à automatiser ces opérations manuelles que sont la saisie des données, leur transfert à des tiers et la comparaison de fichiers. Efficace, la RPA est une innovation IT qui procure à coup sûr un précieux gain de temps, une réduction drastique des erreurs et la détection d’erreurs passées (doubles facturations fournisseurs ou irrégularités dans les notes de frais, par exemple). En plus de fiabiliser les données, ces systèmes permettent une montée en compétences des équipes financières qui, délestées de ces tâches à faible valeur ajoutée, peuvent se concentrer sur les missions beaucoup plus intéressantes et valorisantes, en cherchant une solution humaine et réfléchie aux irrégularités détectées par l’outil, par exemple.

Cas client : Avec Sage X3, Ermewa Group exploite les ressorts de l’innovation IT

L’innovation IT en général, et le big data en particulier, ont révolutionné les méthodes de travail d’Ermewa Group. Cette ETI française gère un parc de 100 000 conteneurs et wagons dont elle doit assurer l’intégrité et qu’elle doit exploiter au mieux, au bénéfice de leurs propriétaires. En cela, Ermewa Group exercice une activité de gestion d’actifs. L’entreprise a investi dans un ERP (Sage X3) en mode Cloud, qui lui permet de tracer ses immobilisations à travers le monde afin d’en prévenir les pannes et dysfonctionnements et de programmer des interventions au bon moment et au bon endroit. Les wagons et conteneurs sont équipés de balises GPS et de capteurs qui permettent de voir si un châssis se déforme ou s’il y a eu des chocs. Ce sont donc des objets connectés (IoT) dont les informations viennent alimenter l’entrepôt de données (big data) d’Ermewa.

Grâce à son ERP nouvelle génération, l’entreprise peut exploiter ces énormes quantités de données issues de sources hétéroclites. Elle peut, par exemple, réaliser des devis personnalisés qui intègrent en temps réel des données de marché et l’historique de chaque client. Elle peut aussi leur rendre compte de l’utilisation réelle de leurs équipements et les rassurer sur leur intégrité et leur sécurité, ou encore gérer la fin de vie des conteneurs et wagons dans un souci de respect de l’environnement.

Télécharger le livre blanc : Mieux capter les bénéfics de l’innovation technologique 

Lire aussi :