Nutanix : des workloads mobiles entre clouds

Qu'est-ce que Brand Voice ?
CloudData & Stockage

Avec sa plateforme 100% logiciels, Nutanix permet aux métiers – et à leurs priorités – de dicter l’infrastructure et le mode de stockage convenant le mieux à leurs applications et données.

Chaque transition d’application vers le cloud, entre clouds ou en provenance du cloud vers un site de l’entreprise déborde d’enjeux. On touche à la résilience du système d’information, à la protection des actifs numériques d’un écosystème, avec un impact sur les performances perçues par les utilisateurs, sur les coûts d’exploitation, et sur la rapidité d’innovation. En effet, le cloud transforme durablement la façon dont l’équipe IT développe et déploie ses applications.

« Le refactoring d’une application est évalué à 1 000 dollars par VM ; il prend 10 à 12 mois en moyenne, le temps de s’adapter à la nouvelle architecture et au contexte cloud », confirme Sylvain Texier, directeur technique en charge des comptes privés chez Nutanix France.
Les nouvelles applications conçues pour le cloud tirent profit de son élasticité et de sa stabilité, lorsque les équipes IT parviennent à s’organiser autour d’un pipeline d’intégration continue. En mode DevOps, elles profitent du packaging d’applications en containers, de micro-services voire de l’orchestrateur Kubernetes pour automatiser les flux de déploiement. Autant d’éléments pris en compte désormais par Nutanix, au niveau de  la gestion des ressources réparties.

Maîtriser la gouvernance du cloud

Les efforts de l’équipe infrastructures sont rythmés à présent par ceux de l’équipe DevOps. Il s’agit de planifier et d’optimiser le placement des traitements, d’accélérer la mise en place de nouveaux services aux évolutions plus fréquentes et d’assurer le dépannage des services distribués sans arrêter la production. Les migrations d’un environnement cloud vers un autre et le retour éventuel de workloads (applications et données comprises) en interne, doivent être anticipés.

Grâce à son approche cloud hybride, Nutanix cherche à réunir le meilleur des deux mondes, cloud privé et cloud public. Les développeurs peuvent déployer des workloads sur site comme auprès des hyperscalers (AWS, Azure, Google Cloud Platform) tout en supervisant le stockage des données (en mode fichier, bloc ou objet) et en gardant le contrôle de la grappe de serveurs soutenant les applications.

« La bascule vers le cloud public est parfois justifiée pour des services spécifiques apportant de la valeur aux opérationnels, pour un besoin éphémère du marketing, ou bien pour permettre à l’équipe de développement de préparer et de tester une nouvelle application cloud, en mode MVP (minimum valuable product). Il faut donner à l’équipe IT toute l’agilité nécessaire pour augmenter sa fréquence de déploiement, en lien avec les intérêts métiers. C’est ce qu’apporte Nutanix avec sa plateforme 100% logiciels, capable de s’exécuter sur plusieurs serveurs et dans le cloud », conclut Sylvain Texier.

 

Illustration:

Sylvain Texier, directeur technique comptes privés pour Île de France de Nutanix