Pour optimiser votre RSE, optez pour les bons partenaires

Qu'est-ce que Brand Voice ?

CELESTE est un acteur engagé aux niveaux tant environnemental que social et territorial. Eclairages avec Manon Munoz, chargée de mission RSE, et Rémy Morcet, Responsable Qualité, et RSE.

La RSE est-elle devenue, pour vos clients, un critère de choix de leurs fournisseurs ?

Rémy Morcet : En ce qui concerne les marchés publics, les appels d’offres contiennent des points éliminatoires, notamment sur les certifications ou la part de produits issus du réemploi et du recyclage pour les téléphones. Pour ce qui est du BtoB, la pression, si elle n’est pas réglementaire, n’en est pas moins forte et vient de leurs propres clients et donneurs d’ordre. Ces derniers, de plus en plus exigeants, sur la RSE de leurs fournisseurs, ne se contentent plus de réponses génériques, et sollicitent des réponses spécifiques à leur marché, comme la parité en entreprise, la part du reconditionné ou encore l’impact écologique de nos solutions.

Que propose CELESTE pour répondre à ces exigences ?

Manon Munoz : Après un audit sur site, nous avons obtenu de l’Afnor le Label Engagé RSE[i] qui atteste de notre maturité sur tous les piliers de la RSE, le social, l’environnemental et l’ancrage territorial. Nous sommes aussi labélisés SBTi[ii]. Parallèlement, nous déployons une politique d’achats responsables en évaluant nos principaux fournisseurs, et proposons, sur demande, le calcul d’un bilan carbone partiel d’une baie en data center. Ayant historiquement conscience de l’importance du réemploi, nous reconditionnons, naturellement, tous nos routeurs.
L’autre axe fort de notre engagement RSE concerne notre offre d’hébergement écologique sur nos deux datacenters.

Justement, en quoi vos datacenters sont-ils écologiques ?

R.M. : La construction verticale de notre data center Marilyn, situé à Champs-sur-Marne, est une première mondiale et permet de réduire la surface au sol, ainsi qu’un « free-cooling » total, l’air extérieur refroidissant les salles serveur. Aménagées sur cinq niveaux, ces dernières profitent d’un effet de tirage naturel et d’une optimisation des rendements aérauliques. Résultat : par rapport à un DC traditionnel, la consommation électrique totale est réduite de près de 35 %, soit 6 GWh par an par rapport à un datacenter traditionnel. Son rendement énergétique de « Marilyn » est de 1,3 soit un des PUE (Power usage effectiveness) les plus bas du marché. Des performances qui lui permettent d’être enregistré depuis 2020 en tant que Participant au European Code of Conduct on Data Centres.

Notre deuxième DC Fil d’Ariane, basé à Albi, fonctionne sur cette même technologie de « free-cooling », tandis que nos 3 datacenters sont alimentés à 100% d’électricité renouvelable et que nous installons des panneaux solaires sur notre site à Champs-sur-Marne.

Quels sont les axes forts de la politique sociale de CELESTE ?
M.M. : Nous avons signé, en 2023, 13 accords avec les organisations syndicales sur la déconnexion, le télétravail, forfait jour ou le CET. Nous valorisons l’équilibre entre les vies professionnelles et personnelles avec des rappels de droits, la mobilité, des dons de jours, ou le mois de la Qualité de Vie au Travail.
Notre politique diversité comprend un engagement pour l’inclusion des salariés en situation de handicap (½ journée accordée, duoday) et pour l’égalité professionnelle (89/100, absence d’écart de salaires, etc.).

En quoi l’actionnariat est-il engagé ?

M.M. : En 2021, notre actionnaire majoritaire Infravia a lié son financement de 260 m€ à 5 critères liés à la performance ESG (Environnement, Social, Gouvernance) : l’égalité hommes-femmes, la santé et la sécurité au travail, la qualité, l’empreinte carbone et la cybersécurité. Autant d’objectifs qui font évoluer, chaque année, les conditions du financement.
Parallèlement, c’est de l’imagination et de la volonté de notre CEO, Nicolas Aubé, qu’est né le DC Marilyn.



En quoi CELESTE est-il un acteur local et ancré dans son territoire ?

Nos 10 sites basés en France représentent autant de sources d’emplois directes et indirectes. Nous privilégions aussi les prestataires et achats locaux, et notamment les ESAT et entreprises adaptées. Notre CEO, Nicolas Aubé, est président de la French Tech, et anime, à ce titre, le tissu entrepreneurial local, tandis que nous accompagnons les entreprises à l’arrêt du cuivre avec une plateforme d’information dédiée.

En quoi la fibre optique est-elle la solution Internet la plus écologique ?

La fibre consomme 4 fois moins d’énergie que le cuivre et 2 fois moins que le mobile. Les DC représentent 16% de l’empreinte carbone du numérique d’où la nécessité de faire appel à des DC qui consomment moins d’électricité et avec un mix énergétique décarboné.

En savoir plus sur les engagements RSE CELESTE.


[i] Le Label Engagé RSE est le label de référence pour évaluer la maturité des démarches RSE des organisations sur la base de l’ISO 26000.

[ii] SBTi (Science-based Targets Initiative) vise à accompagner les entreprises dans la réduction de leurs émissions de CO2.