Tablettes ‘à toucher’, scanner rétinien… : les dernières innovations de Fujitsu

Qu'est-ce que Brand Voice ?

Au cœur de la stratégie de Fujitsu, se trouve l’innovation. Parmi les dispositifs les plus prometteurs mis au point dans les laboratoires du groupe, deux sont des outils biométriques « sans contact » dont les principales applications se trouvent dans le domaine de la sécurité : le scanner rétinien et le système de reconnaissance des veines de la main. Plus inattendue, la tablette haptique ouvre des horizons nouveaux…

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Avec la généralisation des technologies de l’information, les besoins en matière de sécurité augmentent[1]. Pour les transactions liées au commerce électronique, pour lesquelles la sécurité est essentielle, les banques utilisent souvent des systèmes incluant plusieurs terminaux. Elles envoient un code par SMS sur le smartphone pour une transaction effectuée à partir d’un PC : on parle alors de double authentification. Mais que faire quand la transaction est directement effectuée à partir du smartphone, futur moyen de paiement de référence ? « Un niveau de sécurité maximum sera atteint avec une approche multimodale », explique Ronan Trébaol, directeur du Business Development de Fujitsu Europe. A cet égard, les technologies biométriques ont permis de spectaculaires progrès. À côté de l’empreinte digitale (fingerprint), actuellement utilisée sur certains smartphones, deux autres technologies offrent des perspectives intéressantes : la reconnaissance d’iris qui, sur cet appareil, peut remplacer ou compléter l’empreinte digitale et la reconnaissance des veines de la main.

Capteur miniaturisé

Dévoilé à l’occasion du Mobile World Congress 2015, la reconnaissance d’iris a fait sensation auprès des banques et sociétés d’ingénierie et remporté de nombreuses récompenses. La miniaturisation extrême du capteur sur lequel elle repose permet son implémentation sur des terminaux de très petite taille, comme les smartphones, pour lesquels elle est très adaptée. Le prototype présenté par Fujitsu a reçu un accueil très chaleureux. Alors que lancement d’un modèle équipé de ce système est imminent au Japon, cette option est, indique Ronan Trébaol, « à l’étude pour nos clients européens, avec reconnaissance d’iris seule ou combinée au fingerprint ».

[Participez au Fujitsu World Tour, le 2 juin : inscription gratuite ici]

Le système de reconnaissance des veines de la main, Palm Vein[2], est, lui, commercialisé depuis déjà une dizaine d’années. Cette technologie Fujitsu aujourd’hui parvenue à maturité est largement utilisée tant dans le secteur bancaire pour des distributeurs de billets (Japon, Brésil, Espagne, Turquie, Inde, Russie…), que par les acteurs de la santé pour limiter la fraude à la sécurité sociale (hôpitaux publics en Turquie, hôpital privé aux Etats-Unis …) ou l’accès aux médicaments (pharmacies en Autriche…) que dans le secteur du bâtiment et des services pour du contrôle d’accès (cartes et système d’accès à un centre de gym au Royaume-Uni, accès à des centres informatiques hautement sécurisés…) ou de la gestion de présence (chaîne de fast-food en Malaisie, usines en Inde…). Jugé très sûr, Palm Vein repose sur l’identification du réseau très complexe des veines de la paume de la main : plus de 5 millions de points de référence sont identifiés par un capteur très sophistiqué, pour un taux d’erreur inférieur à un millionième. Ce qui rend ce dispositif plus efficace que les autres outils de mesure biométrique comme le montre le schéma ci-dessous.

palmvein

La technologie PalmVein est également largement déployée sur la gamme de tablettes et PC Fujitsu. Mais elle a surtout vocation à être intégrée dans des solutions d’ingénierie informatique diverses, souvent en rapport avec la sécurité. « Nous nous efforçons de faire, en infogérance, des propositions ‘packagées’ sur l’ensemble de l’offre d’ingénierie : en tant qu’intégrateur informatique, nous considérons la totalité de la solution », poursuit Ronan Trébaol.

La tablette qui simule des textures

Outre une meilleure sécurité, les technologies biométriques, qui reposent sur le fait que chaque être humain dispose de caractéristiques physiques uniques, sont synonymes de simplification et de rapidité des procédures, ainsi que de diminution des coûts. En effet, « les mots de passe utilisés aujourd’hui peuvent être forcés sans trop de difficulté. De plus, chacun devant connaître un nombre important de codes, les oublis sont fréquents. Or, il a été estimé qu’un appel sur le service desk coûte en moyenne 7€ », remarque le directeur de Fujitsu.

[Participez au Fujitsu World Tour, le 2 juin : inscription gratuite ici]

Changement d’univers avec la tablette haptique. Présentée au Mobile World Congress de 2014, elle simule, grâce à une technologie ultrason, des textures : laine, pierre, peau de crocodile, etc. La principale utilisation identifiée à ce jour concerne l’industrie automobile et l’ergonomie des équipements embarqués. Au toucher, sur les écrans tactiles, l’impression d’entrer en contact avec des boutons, une molette ou un curseur, pour opérer différents réglages à l’intérieur du véhicule, est réelle. Bluffant … et emblématique de l’importance que Fujitsu, qui gère un important portefeuille de brevets, accorde à la recherche et à l’innovation.

[1] Affichant une croissance supérieure à 20 % par an, la sécurité bénéficie d’allocations budgétaires importantes de la part des entreprises et des gouvernements.

[2] Fujitsu PalmSecure technology

A lire aussi :

Choose your own device : le BYOD sans ses excès

Crédit photo : ra2studio / Shutterstock
Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.