Brevets: Alcatel-Lucent perd en appel contre Microsoft

Régulations
Du rififi dans le nuage entre Amazon et Google

L’équipementier télécoms est retoqué: il revendiquait la violation de brevets
par le numéro-un du logiciel – lequel économise ainsi 1,5 milliard de dollars!

Un juge californien vient de casser la sentence prononcée contre Microsoft pour violation de deux brevets. Elle lui imposait de verser la somme colossale de 1,5 milliard de dollars en dédommagement à l’équipementier télécoms Alcatel-Lucent pour violation de deux brevets.

Alcatel-Lucent estime que Microsoft utilise une technologie sous licence permettant au lecteur Windows Media Player de décoder les fichiers de musique numérique au format MP3.

Pour Microsoft, il s’agit “d’une victoire pour les consommateurs de musique numérique et un triomphe pour le bon sens en matière de brevets.”

Il reste que les conclusions du juge ne sont toutefois pas définitives. Redmond a déjà payé des indemnités à l’un des inventeurs du format MP3, l’institut allemand de technologies brevetées Fraunhofer-Gesellschaft, ce qui, selon le juge, rend invalide la plainte d’Alcatel-Lucent sur l’un des deux brevets en cause.

D’après le journal Le Monde, “si Fraunhofer se joignait à Alcatel-Lucent, la plainte pour le second brevet pourrait être valide”, un scénario qui semble tout de même peu probable.

Microsoft a en effet déjà versé 16 millions de dollars à Fraunhofer-Gesellschaft pour utiliser légalement la technologie de décodage des fichiers MP3.

La technologie MP3 a été développée dans les années 90 par les techniciens de Fraunhofer et de Bell Labs, société avalée ensuite par Lucent.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur