Brevets : 3 milliards de dollars pour Apple, mais des importations bloquées par Google ?

Régulations

À l’heure où Motorola Mobility (Google) tente d’obtenir aux États-Unis l’interdiction des importations d’iPhone, iPad et Mac fabriqués en Chine, Apple s’apprêterait à réclamer 3 milliards de dollars à Samsung lors d’une audience américaine.

Pour s’imposer sur le marché mobile, Apple, Samsung et Google défendent bec et ongles leur propriété intellectuelle.

Après avoir déposé le mois dernier un nouveau recours pour violation de brevets à l’encontre d’Apple auprès de la Commission américaine internationale du commerce (USITC), le fabricant de smartphones acquis par Google, Motorola Mobility, vient d’obtenir l’ouverture d’une enquête.

Motorola Mobility veut bloquer iPhone, iPad et Mac

Comme prévu, Motorola Mobility veut obtenir le blocage des importations vers les États-Unis de produits Apple fabriqués en Chine. Les terminaux équipés du système d’exploitation mobile iOS développé et commercialisé par Apple sont visés. Il s’agit essentiellement des iPad et iPhone 4 et 4S.

Le fabricant détenu par Google demande aussi le blocage aux frontières U.S. des ordinateurs sous OS X (MacBook Pro, Air, mini, iMac et Mac Pro) arguant que l’application iMessage d’Apple bafoue l’un de ses très nombreux brevets…

L’USITC a indiqué mardi 18 septembre que l’ouverture d’une investigation ne présume pas de la décision qu’elle prendra sur le fond du dossier. À n’en pas douter, Apple saura répondre aux attaques de Morola Mobility, la guerre des brevets entre les deux parties étasuniennes ayant été portée devant la justice américaine dès 2010.

Quoi qu’il en soit, la firme de Cupertino (Californie) semble aujourd’hui davantage préoccupée par le succès rencontré à travers le monde par Samsung, son rival sud-coréen dans les smartphones.

Apple exigerait 3 milliards de dollars de Samsung

Fin août, la justice américaine a reconnu Samsung coupable de violation de brevets déposés par Apple et a condamné le groupe sud-coréen à verser 1 milliard de dollars de dommages et intérêts à la société californienne.

Celle-ci serait prête désormais à demander à la juge du district nord de Californie, Lucy Koh, de tripler ce montant, selon le Korea Times. Pour obtenir 3 milliards de dollars dans cette affaire, Apple s’appuierait sur le verdict du jury estimant que Samsung a sciemment bafoué cinq des six brevets concernés.

Crédit photo © Vladislav Kochelaevs – Fotolia.com


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous l’iPhone ?


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur