Brevets: Microsoft refuse de payer 520 millions $

Régulations

Microsoft veut démontrer que les technologies multimédia contenues dans Internet Explorer ont été développées avant le dépôt du brevet qui l’a fait condamner

Poursuivi par l’Université de Californie pour avoir exploité dans Internet Explorer des technologies multimédia objet d’un brevet déposé, Microsoft a été condamné à verser 520 millions de dollars.

Le brevet US Patent N° 5.838.906 porte sur l’affichage sur un navigateur Internet (browser) de streaming audio et vidéo, de contenus graphiques et autres, au travers d’une page Web. L’éditeur a été condamné en première instance à verser 520 millions de dollars de dommages et intérêts, pour avoir enfreint le brevet en question. Mais Microsoft ne l’entend pas de cette oreille: c’est une technologie largement répandue. Le numéro un mondial du logiciel fait appel près la Cour fédérale, qui a annulé la première décision. Pour la firme de Bill Gates, la technologie a été développée par l’équipe de Pei-yuan Wei, d’O’Reilly and Associates, les “véritables pionniers de cette technologie“. Les deux protagonistes vont donc se retrouver devant la Cour de district de Chicago. Mais Microsoft va devoir démontrer que la technologie existait avant le dépôt de la demande de brevet. Affaire à suivre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur