Pour gérer vos consentements :
Categories: Logiciels

Broadcom met un pied dans les logiciels avec l’acquisition de CA Technologies

Broadcom veut jouer la carte de la diversification. Illustration avec l’acquisition de CA Technologies pour 18,9 milliards de dollars en cash.

Les actionnaires de CA recevront 44,50 dollars par action, soit une prime de 20 % par rapport au cours de clôture des actions de la société.

Un deal quasiment entériné

Broadcom doit maintenant obtenir les approbations antitrust des États-Unis, de l’UE et du Japon. Les conseils d’administration des deux entreprises ont, quant à eux, déjà approuvé la transaction. Cette acquisition devrait être finalisée au quatrième trimestre de 2018, même si l’administration Trump pourrait à nouveau mettre son veto.

Plus tôt dans l’année, le groupe dirigé par Hock Tan avait déjà dû se résoudre à abandonner sa proposition de prise de contrôle hostile de Qualcomm après que l’administration Trump l’ait bloquée.

L’annonce a de quoi surprendre puisque CA Technologies se présente comme un éditeur de logiciels d’entreprise basés sur le cloud.

CA Technologies avait changé de cap, passant d’une société de logiciels mainframe à une société axée sur les DevOps ainsi que sur la sécurité et le développement d’applications.

L’heure de la diversification

Pour Broadcom, cette acquisition constitue un virage dans sa stratégie. Le fabricant de puces met un pied dans l’édition de logiciels où l’entreprise était jusqu’à présent absente.

Le P-DG de Broadcom se félicite de cette transaction qui «représente un élément important dans la création de l’une des plus importantes sociétés de technologie d’infrastructure au monde. Avec son importante base installée de clients, CA est positionnée de façon unique. Nous comptons continuer à renforcer ces franchises pour répondre à la demande croissante de solutions logicielles d’infrastructure. »

Du côté de CA Technologies, même son de cloche puisque Mike Gregoire, P-DG du groupe estime que « cette combinaison harmonise notre expertise en logiciels avec le leadership de Broadcom dans le secteur des semi-conducteurs, qui profite à nos actionnaires qui recevront une prime importante et immédiate pour leurs actions, ainsi qu’à nos employés qui rejoindront une organisation qui partage notre valeurs de l’innovation, de la collaboration et de l’excellence en ingénierie.Nous sommes impatients de compléter la transaction et d’assurer une transition en douceur.  »

(Crédit photo : @Broadcom)

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

3 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

3 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

3 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

3 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

3 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

3 semaines ago