Broadcom façonne un processeur pour le Software Defined Network

ComposantsGestion des réseauxVirtualisation

Broadcom vient d’annoncer son nouveau processeur XLP500 Series multicoeurs destiné à favoriser le déploiement dans les datacenters des très en vogue NFV et SDN.

Broadcom étoffe sa famille XLP II de processeurs multicœurs pour les communications, avec la sortie du XLP500 Series. Il complète les gammes XLP200 et XLP900 Series.

Rompre avec la frilosité face aux NFV et SDN

Doté de 4 cœurs et de 32 nxCPU (soit le nombre de cœurs par nombre de threads ; ici, 8 threads par cœur suivant l’architecture de Netlogic), il a, selon Broadcom, 4 fois les performances des processeurs de la concurrence. Broadcom envisage l’intégration de son composant dans des serveurs mais aussi d’autres appliances (stations de base ou Networking Interface Card). Le XLP500 Series offre ainsi les performances de traitement et la souplesse nécessaire permettant de simplifier le déploiement des Network Functions Virtualization (NFV) et du Software Defined Networking (SDN).

Le NFV consiste à virtualiser les fonctions du réseau. Il permet ainsi de simplifier les architectures réseau et de ce fait, de réduire les coûts tout en facilitant les opérations IT. Il constitue également une réponse à la croissance du Big Data, du Cloud et des réseaux dédiés à la mobilité. Le SDN consiste, lui, à séparer contrôle et données afin d’automatiser les réseaux distribués à grande échelle.

Deux tendances fortes du moment qui répondent à des impératifs certains. « La croissance rapide du trafic réseau a accéléré l’adoption du SDN et du NFV par les opérateurs mobiles afin de servir efficacement le contrôle du recouvrement et de la puissance de calcul sur leur infrastructure existante », déclare ainsi Linley Gwennap, analyste principal au sein du Groupe Linley et rédacteur en chef de Microprocessor Report.

Faciliter le déploiement

Et Broadcom de préciser que le XLP500 Series supporte les plates-formes de virtualisation open source telles que QEMU, KVM et OVS. Le processeur intègre également les entrées / sorties suivantes : 40 Gigabit Ethernet, 10 Gigabit Ethernet, Gigabit Ethernet, HiGi2 et Interlaken. Il dispose de lignées dédiées pour le PCI Express Gen 3.0 et le SATA 3.0.

Le moment est critique puisque les fournisseurs de services sont encore sceptiques quant aux conditions de migration vers une infrastructure réseau virtuelle. Broadcom en profite pour souligner l’intérêt du processeur XLP500 Series à cet égard. « Pour les fournisseurs de services et les opérateurs de datacenters, qui cherchent à gérer de façon dynamique l’évolution des charges de travail et les exigences liées à des données massives, la série XLP500 offre des performances de traitement et la flexibilité nécessaire pour déployer de nouveaux services et faire évoluer le réseau de manière rentable », déclare ainsi Chris O’Reilly, directeur du marketing produit dans la division Processors & Wireless Infrastructure de Broadcom.


Voir aussi

Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur