Brocade : du fibre channel au software

Réseaux

Acteur incontournable du mondes des switch fibre channel, dont pourtant la présence reste discrète car ses produits sont distribués en OEM, Brocade fait évoluer son offre en intégrant des solutions logicielles

Créé en 1995, Brocade est aujourd’hui le premier fabricant mondial de

switchs fibre channel, des commutateurs intelligents pour l’administration des environnements réseaux en 1, 2 ou 4Go. Par son approche OEM, le fabricant s’est fait discret, mais ses produits sont présents et compatibles chez de nombreux intégrateurs, IBM, HP, Dell, EMC ou SGI, pour ne citer que les plus importants. Au début de ce siècle, Brocade évolue sensiblement et commence à se faire connaître afin d’accompagner ses partenaires chez leurs clients. 2001/2002 signe l’émergence des réseaux SAN (storage area network) sur lesquels le fabricant s’impose, multipliant ses volumes de ventes. Pour autant, Brocade n’est pas atteint de gigantisme. Si les volumes d’affaires ne cessent de progresser, les volumes d’employés restent modestes, avec 1300 personnes à ce jour. Ce n’est pas le cas du marché, en revanche, où avec le SAN qui s’affiche en voie de maturation, les acteurs se multiplient, consolident, fusionnent. Sans compter sur l’arrivée de géants, comme Cisco. Brocade, qui adresse en priorité le riche marché des grands comptes ? sur lequel il dispose d’une base installée extraordinaire avec en particulier toutes les sociétés qui figurent au Fortune 100 US -, face à une concurrence accrue, se voit contraint de faire évoluer son offre vers des produits de milieu de gamme. Un moyen simple aussi, lorsque l’on maîtrise la technologie, de maintenir un temps d’avance. Les switchs s’embarquent sur les serveurs ‘blade (lames), l’Ethernet devient abordable. Dans le même temps, les données se mettent à circuler en mode IP et plus simplement qu’en mode fibre channel. Brocade va donc élargir sa gamme afin de fournir des technologies embarquées en modes ‘blocs‘ et ‘fichiers‘, ou plus simplement fibre channel et IP. Il suffit d’évoquer les derniers produits commutateurs annoncés par Brocade pour mesurer l’étendue de son offre sur ce marché stratégique et de plus en plus concurrentiel. – Switch Silkworm 200E : petit commutateur fibre channel d’entrée de gamme en 8 ou 16 ports. Brocade propose là une boîte complète destinée au stockage d’entrée de gamme, à la sauvegarde et aux petits clusters. – Director Silkworm 48000 : à l’opposé de la précédente offre, Brocade propose un commutateur très haut de gamme en 256 ports (32 modules de 8), en châssis lames modulaire, destiné aux mainframes et à la construction de grandes fabriques. Pour conserver une ligne unique vis à vis des utilisateurs et éviter la rupture technologique, le châssis et le système d’exploitation sont identiques à ceux du grand frère mais moins performant Silkworm 24000. En revanche, qu’il s’agisse de l’entrée ou du haut de gamme, tous les commutateurs fibre channel accepteront avant la fin de l’année le 4 Go, évolution technologique sensible adoptée par Brocade voici quelques mois. Cependant, quel que soit la qualité et l’étendue de son offre, Brocade craint la concurrence, et en particulier l’arrivée des fabricants chinois et de leurs produits, certes de plus faible qualité, mais surtout aux prix cassés ! Face à cette menace, il lui faut réagir, et comme de nombreux géants de l’industrie, Brocade se tourne vers les applicatifs. C’est Tapestry, une gamme de solutions logicielles qui ouvrent à Brocade les c?urs de réseaux. Elle se divise en deux lignes de produits : WASF, pour consolider et centraliser la gestion des systèmes de fichiers répartis. Et ARM, pour approvisionner et activer automatiquement les ressources applicatives. – Brocade Tapestry Wide Area File Services (WASF) permet de consolider sur un site central des systèmes de serveurs de fichiers répartis. Placé dans une solution d’appliance, WASF accélère les transfert des fichiers via son cache d’optimisation. La solution sera intégrée dans la prochaine génération de switchs de Brocade. – Brocade Tapestry Application Ressource Manager (ARM) permet de déployer et de relocaliser automatiquement serveurs, stockage et ressources logicielles, en particulier dans les environnements d’inter relations complexes. La solution à venir permettra par exemple de redémarrer rapidement un serveur ou de booter sur une baie de stockage. Mais aussi de gérer un parc de serveurs physiques et de ressources de stockage interconnectées à un réseau SAN. Et de tracer les chemins SAN pour faire du mapping d’applications et d’environnements. Les prochains mois devraient être riches en annonces !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur