Pour gérer vos consentements :
Categories: Régulations

Brocade fait condamner A10 Networks pour contrefaçon de brevets

C’est à l’unanimité qu’un jury fédéral de Californie, réuni à San Jose (Silicon Valley), a condamné A10 Networks pour avoir contrefait des brevets et s’être approprié des secrets de Brocade. Le litige porte sur ses serveurs AX Series d’équilibrage de charge (load balancing) sur les réseaux.

La start-up, que nous avions rencontrée avec son fondateur Lee Chen lors de notre premier Press Tour des start-up américaines du stockage, figurait parmi celles qui nous avaient le plus impressionnées, par la pertinence de son offre et la maitrise de ses technologies pour l’équilibrage des charges et l’accélération des réseaux, ainsi que la migration vers IPv6.

De Foundry Networks à A10 Networks

Créée en 2004 par Lee Chen, qui figurait précédemment parmi les co-fondateurs de Foundry Networks, A10 a commencé par développer des produits pour la gestion des identités, puis des appliances pour la gestion de la bande passante dès 2007. Depuis, la firme n’a cessé d’être encensée par presse américaine, gagnant prix sur prix (elle cumule plus de 500 ‘awards’ selon un phénomène très américain qui valorise une société par les statuettes gagnées), jusqu’à figurer au Top 10 des entreprises Internet.

Mais aujourd’hui c’est un sacré retour de bâton qui vient frapper le fabricant. Poursuivi par Brocade pour violation de brevet, A10 Networks subit les foudres de la justice américaine, car s’il est des domaines sur lesquels on ne plaisante pas aux Etats-Unis, celui de l’innovation en fait partie, surtout sur la Silicon Valley !

Retour de flamme

A10 Networks et son CEO Lee Chen ont été condamnés pour contrefaçon de trois brevets Brocade sur des technologies de Global Server Load Balancing and High Availability : appropriation illégale de quatre secrets et copie de code liées aux technologies Brocade ServerIron ; et interférence dans un contrat avec un employé de Foundry Networks (acquise en 2008 par Brocade).

Au coeur de cette affaire se trouve donc un ingénieur sous contrat Foundry Networks, puis Brocade, qui aurait été recruté par Lee Chen et aurait travaillé pour les deux sociétés, en contradiction avec le contrat qui le liait à Foundry !

La condamnation, environ 112 millions de dollars que A10 et Lee Chen devront verser à Brocade, est certainement à la hauteur du préjudice subit, compétition abusive et contrefaçon de la propriété intellectuelle… Certes la somme est importante pour la start-up et devrait peser sur sa trésorerie. Mais c’est surtout son image qui sera difficile à redresser !

crédit photo © treenabeena – Fotolia.com

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

3 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

3 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

3 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

3 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

3 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

3 semaines ago