Brutal ralentissement pour Yahoo qui confirme son plan social

Cloud

Plus de 1.500 postes seront supprimés

Comme prévu, le troisième trimestre a été douloureux pour Yahoo. Le portail fait état d’un bénéfice net divisé par trois en un an à 54 millions de dollars. Les revenus du groupe atteignent 1,78 milliard de dollars, en hausse de 1% sur un an. Hors coûts d’acquisition du trafic, il ressort en hausse de 3% à 1,32 milliard. Le marché tablait sur des revenus de 1,37 milliard de dollars. La direction de Yahoo! s’est dite “déçue” de cette performance, qui s’inscrit dans le bas de la fourchette de ses objectifs.

Face à ce brutal ralentissement, Yahoo a confirmé la mise en place d’un important plan d’économie visant à réduire ses coûts de 400 millions de dollars par an. “Au cours du troisième trimestre, nous avons commencé à mettre en place plusieurs mesures de réduction de coûts“, a indiqué Yahoo. Et de poursuivre : “La majorité de ces mesures étant liées aux effectifs, Yahoo! prévoit de réduire d’au moins 10% ses effectifs globaux au cours du quatrième trimestre“. Soit au moins 1.500 postes sur un effectif total de 15.000 personnes. C’est le deuxième plan social cette année.

Les mesures que nous prenons ce trimestre devraient apporter des bienfaits sur la trésorerie opérationnelle à court terme et (…) améliorer notre compétitivité sur le long terme“, a fait valoir le numéro un du groupe Jerry Yang, lors d’une conférence téléphonique. Jerry Yang s’est dit “confiant” dans la capacité de Yahoo à traverser la crise, car “si les annonceurs réduisent leurs dépenses, ils continuent néanmoins de travailler avec nous“.

Reste que le géant californien revoit à la baisse ses prévisions. Pour l’année 2008, Yahoo prévoit des ventes de 7,18 à 7,38 milliards de dollars, alors qu’il tablait auparavant sur 7,35 milliards de dollars.

Il faut dire que Yahoo se fait distancer dans la publicité en ligne. En dehors des liens sponsorisés, il s’est fait doubler par MySpace cet été. Et dans le même temps, les annonceurs réduisent leurs investissements.

Face à cette situation, les actionnaires de Yahoo risquent de regretter les offres de rachat de Microsoft. Pour mémoire, es discussions entre les deux groupes ont été rompues en juillet dernier après que Yahoo ait rejeté une ultime offre de Microsoft allié avec l’actionnaire dissident Carl Icahn. Entre temps, Yahoo a signé un partenariat dans la publicité en ligne avec Google, en cours d’étude par les autorités de régulation. Ce deal permet à Google de contrôler 80% du marché…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur