Bruxelles interroge et consulte sur la RFID

Régulations

La Commission Européenne souhaite connaître l’opinion du grand public sur cette technologie de plus en plus utilisée, avec en trame de fond la sécurité et le respect de la vie privée

Le site de la Commission européenne propose au téléchargement une consultation publique sur la RFID, la Radio Fréquence Identification, une technologie qui permet notamment de suivre la circulation d’un produit (ou d’un homme) grâce à un petit émetteur (tag) et un lecteur.(lire nos articles)

L’ambition est limpide, comprendre l’impact de l’utilisation grandissante de la RFID sur l’économie. Permet-elle de renforcer la compétitivité des entreprises européennes ? Est-elle un frein ? Quels sont les risques de cette technologie au regard des règles de respect de la vie privée ? Améliorera-t-elle la vie des habitants de l’Union ?

La protection des données sensibles est une des préoccupations principales à propos de la RFID. La commission désire mieux comprendre son impact, quand les utilisateurs utilisent consciemment ces systèmes pour accéder à des services ou pour s’identifier, sont informés de l’utilisation de cette technologie, mais ce n’est pas tout, également quand ces tags sont transmis au consommateur sans qu’il le sache.

Cette consultation va également porter sur le milieu hospitalier, l’environnement, et les problèmes d’interopérabilité, mais aussi de mise en place des infrastructures pour le déploiement de cette technologie.

Viviane Reding, Commissaire européen chargé de la société de l’information et des médias explique : “nous devons trouver un consensus autour de l’utilisation de la RFID. Nous devons nous assurer que la technologie RFID délivre tout son potentiel, et créer les conditions adéquates pour son exploitation tout en respectant le principe du respect de la vie privée.”

Pour cela, Viviane Reding souhaite légiférer mais préfère attendre les résultats de cette consultation et ainsi mieux cerner les besoins et souhaits des européens. Le chantier promet d’être énorme.

Les industriels et le grand public sont donc invités a répondre au questionnaire téléchargeable sur le site de la commission. Cela devrait aider à la mise en place d’une loi. Les résultats de cette consultation seront publiées au mois d’octobre. Pour l’instant, on ne peut que saluer cette initiative, gage de la volonté de la Commission de respecter la liberté individuelle.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur