BSkyB confirme le rachat de EasyNet

Cloud

L’opérateur satellite entend proposer du triple-play en Grande-Bretagne et concurrencer le géant Telewest-NTL, ainsi que BT

La concentration se poursuit à marche forcée dans les télécoms britanniques. Après la mega fusion NTL et Telewest, BSkyB confirme aujourd’hui la prise de contrôle du FAI EasyNet, pour 311 millions d’euros.

Le télédiffuseur par satellite explique qu’il versera 175 pence en cash par action Easynet, soit une prime de 38% sur le cours de clôture de jeudi. BSkyB, dont News Corp détient 37% du capital, a en effet annoncé qu’il comptait lever un milliard de livres sterling environ sur le marché obligataire, le produit de l’émission devant être en partie consacré à des acquisitions. Depuis plusieurs mois, le groupe de Rupert Murdoch multiplie les rachats dans l’Internet afin de diversifier ses activités. Plus d’un milliard de dollars ont déjà été dépensés (voir nos articles). L’opération permettra à BSkyB (8 millions de clients) d’attaquer le très juteux marché du triple-play (haut débit/téléphonieIP/télévision). Easynet a en effet investi massivement dans le “dégroupage de la boucle locale”, et dessert 4,4 millions de foyers environ, surtout dans les zones urbaines de l’Angleterre et de l’Ecosse où NTL et Telewest sont très présents. Ce rachat permettra d’ailleurs à BSkyB de contrer la fusion bouclée entre NTL et Telewest. Prévue de longue date, cette opération porterait sur 6 milliards de dollars. Le nouvel ensemble formera le deuxième opérateur britannique de télécommunications. Il s’agit aussi de mieux concurrencer les nouvelles offres de BT (ex-British Telecom) qui se lance dans le tout IP.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur