BT cible d’une OPA à $35 milliards ?

Cloud

L’opérateur télécoms britannique intéresserait des spécialistes du ‘private equity’

A Londres, la rumeur fait l’effet d’une bombe. Selon le très sérieux

Times, BT Group, l’opérateur historique britannique (ex-British Telecom) pourrait être la cible d’une OPA hostile. Le journal révèle que plusieurs spécialistes du ‘private equity’ envisageraient de lancer une offre sur le groupe. Le quotidien londonien, qui cite les propos d’un consultant en télécoms pour une firme d’investissement, affirme qu’une telle opération pourrait valoriser l’ancien monopole à un montant minimum de 20 milliards de livres, soit environ 35 milliards de dollars. Le Times explique que BT est susceptible d’intéresser les investisseurs du fait de la stabilité de son cash flow, suffisant pour rembourser plus de 10 milliards de livres de dettes nécessaires pour le financement d’un LBO. “C’est hautement, hautement spéculatif. Nous n’avons pas reçu d’offre”, a déclaré à Reuters un porte-parole de BT. L’opérateur britannique a dégagé sur les trois derniers mois 2005 un bénéfice avant impôt, charges financières, dépréciation et amortissement (Ebitda) de 1,38 milliard de livres sterling (2,01 milliards d’euros), contre 1,4 milliard un an plus tôt. Un résultat supérieur aux attentes. Son chiffre d’affaires a augmenté pour le huitième trimestre consécutif, et atteint 4,95 milliards de livres, contre 4,58 milliards sur les trois derniers mois de 2004. Rappelons enfin que l’ex-British Telecom entame sa grande transformation technologique. Afin de réduire très sensiblement ses coûts et de trouver de nouveaux leviers de croissance, l’opérateur britannique a décidé il y a deux ans de remettre à plat son réseau et de le moderniser. Un marché évalué à 14,7 milliards d’euros et baptisé ’21st Century Network’.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur