BT initie son chasseur de spam

Sécurité

Le “tueur de pourriels” débarque dans l’offre de BT

BT vient de lancer un système automatisé sur son réseau haut débit. L’idée est de traquer et retrouver les spammeurs professionnels et les clients infectés ou faisant partie sans le savoir d’un réseau de botnets (pc zombies)

Le système nommé spam buster utilise une solution d’analyse de contenus conçue par l’éditeur StreamShield Networks pour filtrer les spams et les virus qui infecte les boites mails.

Prés de 80% du trafic email, soit pas moins de 6,5 milliards de courriels par jour, est du spam (courrier non-sollicité).

Les garnements de la toile ont attrapé une mauvaise habitude qui semble être contagieuse. Ils utilisent de plus en plus les réseaux zombies pour diffuser massivement les spams.

L’utilisation de ces réseaux botnet s’explique par le fait qu’ils est beaucoup plus difficile pour les autorités de les localiser, de les bloquer et de les condamner. Et par définition, un pirate qu’il soit spécialiste du spam ou de l’intrusion aime rester dans l’ombre.

La technologie de BT, qui est considérée comme étant la plus complexe imaginé par un FAI à ce jour, procède à un scan méticuleux des mails et des contenus et donne des détails sur les expéditeurs au FAI.

Comme le lieu géographique d’émission du courrier, sa taille, sa dangerosité… Avec ses données une équipe spéciale de BT procède à la mise à jour d’une liste noire des IP qui diffusent des spams.

Ce système permet également aux ingénieurs de BT de contacter les consommateurs dont les machines sont utilisées par des réseaux zombies. Ils peuvent à l’occasion donner des conseils pour nettoyer un poste infecté.

D’après BT, nettoyer les réseaux botnet est une priorité car cela permettrait de réduire considérablement le spam et de limiter le nombre en constante augmentation d’IP de ses consommateurs bloquées par d’autres FAI pour “spamming “.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur