BT mise sur la voix sur IP haute définition

OperateursRéseauxVoIP
Beatriz Butsana-Sita, BT Global Telecom Markets

Parmi les nombreux services de la plate-forme d’interconnexion IPX de BT Global Telecom, la voix haute définition constitue un véritable levier de croissance pour le groupe.

Sur les 20 milliards de livres (24,8 milliards d’euros environ) de chiffre d’affaires que BT Group génère, l’activité services et solutions aux opérateurs BT Wholesale en apporte 4,5 milliards environ. Dont 1 milliard issu de la division Global Telecom (BT GT). Laquelle s’adresse aux opérateurs alternatifs et aux « over the top » (OTT ou les fournisseurs de services sans réseau propre type Skype, etc.) en Europe, Asie et Moyen-Orient. « Si le marché européen fonctionne bien, la croissance est tirée par l’Asie et le Moyen-Orient », précise Beatriz Butsana-Sita, directrice générale de Global Telecom Markets.

Le transport de voix constitue 60 % des revenus, le reste étant apporté par la gestion de réseau (MPLS, Ethernet, satellite…), de la data et du conseil (notamment pour les investissements dans la fibre). Mais si le volume des communications voix augmente, la valeur de la minute tend à baisser réduisant d’autant les marges. C’est pourquoi BT GT a investi dans IP eXperience (IPX).

200 réseaux interconnectés

IPX est une plate-forme aujourd’hui connectée à 200 réseaux d’opérateurs dans le monde, qui apporte l’interopérabilité entre les réseaux (y compris le « transcoding » entre les différentes normes de communication), mais aussi entre les fixes et les mobiles. Une myriade d’interconnexions que l’entreprise met en avant auprès de ses clients et prospects pour leur simplifier la vie et augmenter leurs marges. « IPX permet de proposer une interconnexion mondiale à nos clients ce qui leur évite d’investir dans du matériel, du test, du support, etc. », soutient la responsable. Et supprime les périodes de négociations avec les multiples opérateurs de réseau pour offrir un service complet aux utilisateurs finaux.

Selon notre interlocutrice, IPX a connu une croissance exponentielle ces derniers mois. Notamment grâce aux services associés à l’offre (voice mail, transfert d’appel, translation text, etc.). « J’ai l’habitude de dire que la voix est la plus grande application du monde. » Fort de ce contexte, BT GT entend multiplier ces services à valeur ajoutée.

La voix haute définition en fait partie parmi l’un des plus prometteurs pour l’opérateur d’opérateurs. « On sait que l’offre va évoluer vers la voix HD, assure Beatriz Butsana-Sita, c’est un levier de développement pour BT. » Pas seulement parce que la VoIP HD améliore la qualité des communications, mais aussi parce qu’elle les prolonge. « Un de nos clients au Moyen-Orient qui a installé la solution a constaté une augmentation de 16 % de la durée des communications. » À l’image de la vidéo HD, la voix haute définition apporte un réel confort, démonstration à l’appui. De quoi élaborer de nouvelles offres de services, et donc de nouveaux modèles d’affaires, pour un opérateur.

Couvrir le monde

Pour fonctionner, la voix HD de BT s’appuie sur le standard G.722 (et G.722.2). Il faut évidemment que le réseau supporte la norme de bout en bout (ainsi que les terminaux, ce qui est loin d’être systématique aujourd’hui). Un support que la plate-forme IPX entend assurer. L’offre n’en est donc qu’à ses débuts et des tests sont notamment prévus en juillet à Singapour. En France, Orange et SFR devraient également en effectuer pour vérifier l’interopérabilité de leurs services de VoIP HD.

Les services IPX continueront d’évoluer, notamment à travers le support de la vidéo. Mais chaque chose en son temps. « Nous voulons d’abord couvrir le monde à travers 4 ‘hubs’ sur la planète et offrir l’itinérance de la voix », ce qui devrait être fait entre « maintenant et deux ans », précise Beatriz Butsana-Sita.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur