BT ouvre son réseau

Régulations

L’opérateur britannique ouvre une nouvelle division afin de faciliter l’accès à sa boucle locale

La concurrence du marché britannique des télécoms s’ouvre un peu plus. En effet, BT (ex-British Telecom) annonce la mise en place d’une nouvelle division chargée d’assurer à tous les fournisseurs de services télécoms et Internet, l’accès à sa boucle locale. Elle avait été annoncée en juin dernier.

BT Opensearch mettra ainsi à égalité la concurrence, au même titre que sa filiale commerciale BT Retail qui est accusée de favoritisme. L’accès sera transparent et égalitaire. Selon la Tribune, Opensearch réalisera 4 milliards de livres de chiffre d’affaires et comptera 30.000 salariés. Elle deviendra la deuxième division de l’opérateur. Elle sera très réglementée, ses résultats étant placés sous la surveillance d’un “comité de l’égalité d’accès”, composé pour l’essentiel de membres indépendants et présidé par Carl Simon, déjà administrateur indépendant du groupe. Le régulateur britannique des télécoms a salué cette initiative qui clôt le processus d’ouverture de la boucle locale de l’ancien monopole. L’Ofcom qui mène depuis un an une enquête approfondie sur la concurrence dans le secteur, a estimé que cet accord permettrait de faire baisser les prix des communications, de l’interconnexion et des services, pour les entreprises comme pour les particuliers. Il faut dire que l’Ofcom avait pesé de tout son poids pour que BT s’ouvre enfin à la concurrence. Et BT risquait gros. Ses concurrents se plaignent depuis longtemps du fait que BT Retail, la division grand public du groupe, bénéficie d’un traitement privilégié de la part de la division propriétaire du réseau; ils avaient appelé l’Ofcom à mettre fin à cet état de fait. Un refus de BT aurait débouché sur la scission du groupe. Aujourd’hui, l’opérateur espère que cet accord débouchera sur un relâchement de la régulation dans d’autres domaines.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur