Budget : Obama contraint de freiner l’IT et abandonne la Lune

Cloud

Pas de politique de Nouvelles frontières pour Barack Obama. Chargé d’établir le budget 2011 des Etats-Unis des coupes sombres pourraient être prévues pour le secteur informatique.

Pour la présentation du budget 2011, le président des Etats-Unis, Barack Obama impose une politique de réduction des dépenses. Le président américain a ainsi envoyé au Congrès un projet de budget 2011 s’élevant à 3.830 milliards de dollars. Le texte prévoit l’arrêt de la conquête spatiale vers la Lune mais aussi une réduction des Data Centers.

Afin de réduire les dépenses, la Maison-Blanche affirme chercher à réduire les coûts de ses 1.100 Data Center. Dans cet objectif, Obama prévoit également de centraliser les services des agences gouvernementales IT par le biais du Cloud Computing. Le gouvernement chercherait par là à utiliser des technologies comme la virtualisation afin de minimiser les dépenses.

Pourtant, selon les souhaits de l’administration Obama, un réseau social devait être largement déployé afin d ‘encourager la collaboration en ligne. Pour organiser ces projets, un ordre du jour IT a été programmé en fonction d’une note attribuée à chaque service gouvernemental.

En parallèle, Barack Obama a décidé d ‘arrêter le programme spatial Constellation, qui devait être celui du « retour sur la Lune » en 2020. Même si neuf milliards dollars ont déjà été dépensés, le projet lancé par George W. Bush s’avère trop coûteux pour le nouveau président. La Nasa devra désormais plancher sur des missions habitées vers des satellites de Mars. De même, les navettes spatiales seront confiées à des entreprises privées, après leur mise à la retraite.

Barack Obama souhaite donc mettre l’accent sur la R&D puisqu’il souhaite privilégier le développement de nouvelles technologies nécessaires à l’envoi de missions sur la planète Mars en encourageant l’innovation dans le secteur de la robotique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur