Bug Bounty : HackerOne franchit le cap des 100 M$ de primes

Politique de sécuritéSécurité

Les chercheurs de failles critiques passés par HackerOne se sont partagés 100 millions de dollars de primes ces sept dernières années.

HackerOne a franchi un nouveau cap symbolique. Les chercheurs de failles critiques passés par sa plateforme se sont partagés 100 millions de dollars de primes cumulées depuis le premier versement, en octobre 2013, de « bounties » via le service.

5,9 millions de dollars ont été versés durant le seul mois d’avril 2020 par les entreprises qui utilisent la plateforme les mettant en relation avec des hackers éthiques.

HackerOne revendique, à fin mai 2020, une communauté internationale de 750 000 experts en sécurité et hackers éthiques inscrits et plus de 170 000 vulnérabilités découvertes et résolues, selon la direction de l’entreprise américaine.

Des « dizaines de milliards » d’économies

En outre, plus de 2000 programmes (dont 1700 en 2019) ont été jusqu’ici proposés par les entreprises ou administrations qui versent ces primes. Quant à la prime moyenne, elle a doublé en un an pour atteindre les 3384 dollars l’an dernier.

« Il est impossible de savoir exactement combien de cyber-violations ont ainsi pu être évitées. Mais nous pouvons estimer [leur nombre] à des milliers, voire plus de dix mille », a déclaré dans un billet de blog Mårten Mickos, CEO de HackerOne.

« Avec un coût moyen par violation de 8 millions de dollars environ, les économies se chiffrent en dizaines de milliards » pour les entreprises et les administrations concernées, a ajouté le dirigeant de la plateforme communautaire lancée en 2012 à San Francisco.

(crédit photo © Shutterstock)

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT