Bug bounty : YesWeHack monte en puissance

CyberguerrePolitique de sécuritéSécurité

La plateforme de Bug Bounty YesWeHack lève 4 millions d’euros pour développer son activité en France et à l’international.

Avec une levée de fonds de 4 millions €, YesWeHack installe le bug bounty au centre du paysage de la cybersécurité française.

 YesWeHack est une plateforme, lancée en 2016 sous le nom de Bounty Factory, qui met en relation  des spécialistes de la sécurité informatique avec des entreprises qui leur confient la chasse aux bugs sur leur système d’information.  Elle revendique un réseau  plus de 7 000 hackers éthiques répartis dans 120 pays pour rechercher les vulnérabilités des sites web, des applicatifs, des infrastructures et des objets connectés. 

Un réseau de 7000 hackers éthiques 

« La profession est relativement récente et elle n’a rien de standard. Ici, pas de diplôme universitaire, pas de formation institutionnelle si ce n’est le CEH (pour Certified Ethical Hacker) : une semaine pour valider les connaissances de base du hacking, et certifier ses bonnes intentions pour rassurer les entreprises » explique Pierre Guesdon d’ Exclusive Networks sur Silicon.fr.

« Leur rôle est d’attaquer un système informatique de façon bienveillante pour cartographier les vulnérabilités d’une entreprise et la pousser à se protéger davantage. À l’inverse de leurs homologues « classiques », ces profils mettent leurs compétences au service de la cybersécurité en effectuant des tests de pénétration en conditions réelles » poursuit-il.

Développement en France et à l’international

Les 4 millions € sont apportés par Open CNP (programme de corporate venture de CNP Assurances) et Normandie Participations, fonds d’investissement de la région Normandie qui investit dans des opérations public/privé.

« L’opération a pour objectif de renforcer le développement de l’entreprise en France et d’accélérer sa présence à l’international, notamment en Europe et en Asie. Le Bug Bounty participe ainsi à la tendance DevSecOps (développement-sécurité-opérations), pour intégrer la sécurité des systèmes de façon plus proactive, dès la genèse des projets. » explique YesWeHack.

Des personnalités du secteur IT comme Laurent Seror, président d’Outscale, et Eric Leandri, PDG de Qwant rejoignent son conseil stratégique.

crédit photo  © andriano.cz – shutterstock

 

Lire aussi :