Bug Bounty : Yogosha cible l’Europe

Politique de sécuritéSécurité

Le pionnier du Bug Bounty privé en France annonce une levée de fonds de 2 millions € pour étendre son activité sur le marché européen.

A la veille de l’ouverture du FIC 2020, Yogosha, la plateforme de Bug Bounty, annonce une levée de fonds de 2 millions €.

Fondée en 2015, la start-up avait déjà levé une somme équivalente ( dont 90 000 € en amorçage) ces deux dernières années. Elle compte utiliser ce nouvel apport de cash pour étendre son offre aux pays de la zone Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA) où elle a amorcé la signature de ses premiers contrats.

Yogosha affirme compter sur une base de 500 hackers éthiques pour mener ses missions de bug bounty. « Cette pratique agile de la sécurité a pleinement démontré son efficacité auprès de ses clients, parmi lesquels, Bouygues Telecom, BNP Paribas, Cdiscount, Galeries Lafayette, L’Oréal ou encore Swiss Life et Veolia. » indique la start-up.

Pour attaquer ces marchés, elle a renforcé son équipe de management avec une directrice des opérations et un responsable du développement issu de l’ANSSI, l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information.

 

 

 

 

 

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT