Bug bounty : Yogosha se renforce avec une levée de 10millions €

Le secteur de la cybersécurité a la cote auprès des investisseurs.  Une aubaine pour le pionnier français du bug bounty Yogosha qui vient de lever 10 millions € ( en série A) menée par Tikehau Ace Capital avec avec OneRagtime et BNP Paribas Développement.

Cet apport de liquidité doit lui permettre de poursuivre sa croissance vers l’international, au delà des marchés où elle a déjà réalisé des missions : en France, en Espagne, en Allemagne, au Luxembourg, ou encore au Moyen-Orient et aux Emirats Arabes Unis

Fondée en 2015, la start-up avait précédemment levé  2 millions € en janvier 2020 et une somme équivalente ( dont 90 000 € en amorçage) ces deux dernières années. 

Des campagnes de bug bounty privées

Yogosha affirme compter sur une base de 500 hackers éthiques pour mener ses missions de bug bounty, ne retenant que 15% des candidats.  » Cette méthode accorde une prime aux hackers éthiques qui détectent des failles dans un programme informatique. Aujourd’hui, Yogosha développe une nouvelle approche, et continue de proposer des campagnes de bug bounty “privées” en s’appuyant sur une communauté de chercheurs en sécurité, recrutés par l’entreprise elle-même. » explique Yassir Kazar, son CEO.

Depuis sa création,  Yogosha revendique plus de 100 clients parmi lesquels, Bouygues Telecom, BNP Paribas, Ministère des Armées, Vestiaire Collective, Galeries Lafayette, L’Oréal ou encore Swiss Life et Veolia.