Cloud by Bull : Jusqu’à 700 machines virtuelles par serveur novascale bullion

CloudRéseauxVirtualisation

Les configurations bullion cloud platform comprennent entre 72 et 240 cœurs Intel Xeon, avec une capacité allant de 300 à 700 machines virtuelles. Du solide.

Hier, Bull a levé le voile sur sa plate-forme de cloud computing professionnel, « Le cloud by Bull ». La bullion cloud platform forme une des pierres angulaires de ce dispositif. Le constructeur en détaille aujourd’hui la composition.

Une même base technique

La firme propose trois offres, qui se composent de serveurs novascale bullion, de l’outil de virtualisation VMware vSphere 5, d’une solution de stockage signée EMC et de commutateurs Ethernet conçus par Brocade. Du tout-en-un livré clés en main.

« Bullion cloud platform capitalise sur l’expertise de Bull dans la sécurité et dans les architectures plug and play pour offrir les plus hauts niveaux de performance, de sécurité et de simplicité », déclare Michel Guillemet, vice-président directeur, innovative products, Bull. Bullion cloud platform permet aux départements informatiques de se doter d’un cloud privé, adapté aux besoins spécifiques de l’entreprise, dans des délais rapides. Pour ses propres besoins de production, Bull a déjà mis en œuvre cette approche : bullion cloud platform a réduit le coût total de possession de 32 % et son empreinte informatique de 80 %. »

72 à 240 coeurs Intel Xeon

La configuration ‘Découverte’ est dédiée aux opérations de tests et de développement d’applications. Elle comprend 72 cœurs Intel Xeon cadencés à 2,13 GHz, 576 Go de mémoire vive, 36 ports Ethernet Gigabit et 6 To d’espace de stockage brut. De quoi faire tourner un maximum de 300 machines virtuelles simultanément.

L’offre ‘Département’ joue la carte d’une optimisation de la rentabilité. Elle supporte un maximum de 500 machines virtuelles. Au menu, 120 cœurs Xeon tournant à 2 GHz, 1,5 To de RAM, un espace disque total de 20 To et 18 ports Ethernet à 10 Gbps.

La gamme ‘Entreprise’ est adaptée aux applications les plus lourdes. Le cœur de ce dispositif comprend 240 cœurs Xeon cadencés à 2,4 GHz, 3 To de mémoire vive et 36 ports Ethernet à 10 Gbps. De quoi faire fonctionner sans peine 700 machines virtuelles. Côté stockage, la gamme EMC VMax est à l’œuvre, avec des capacités pouvant se compter en centaines de pétaoctets.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur