Bull et la CDC investissent 28 millions d’euros dans NumInnov

Cloud
Bull et la CDC mettent 28 millions d'euros dans NumInnov

Dans le cadre du projet NumInnov, le groupe informatique Bull et la Caisse des Dépôts et Consignations vont créer une coentreprise dans le domaine du calcul haute performance. Cette société bénéficiera d’un financement de 28 millions d’euros en fonds propres.

Après avoir apporté son soutien au projet d’informatique distribuée de Bull et SFR, la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) investit dans le projet NumInnov (le numérique pour l’innovation). Ce projet porté par Bull, l’un des principaux moteurs du calcul haute performance (CHP) en Europe, vise la création d’un opérateur « indépendant » de services de calcul intensif en mode cloud sécurisé.

Une coentreprise du calcul intensif

L’entreprise commune à Bull et la CDC bénéficiera d’un financement de 28 millions d’euros en fonds propres, dont 10 millions d’euros émanant de la Caisse des Dépôts par le biais du Fonds pour la société numérique (FSN), et ce dans le cadre des « Investissements d’Avenir » de l’État français.

La société proposera infrastructures et plateformes en tant que services (IaaS et PaaS) aux entreprises (éditeurs de logiciels et fournisseurs de services métier) fédérées au sein du projet. Celui-ci compte déjà vingt-cinq PME partenaires.

NumInnov contribuera à « la démocratisation des technologies du calcul intensif et [à] la création de nouveaux usages et services par les grandes entreprises et les PME », a déclaré par voie de communiqué Philippe Vannier, président-directeur général de Bull. Le projet, a-t-il ajouté, « aura des impacts concrets sur l’industrie et l’économie numérique en France et en Europe ».

97 % des entreprises industrielles (automobile, aérospatial, énergie, santé, numérique, protection civile, etc.) qui recourent au CHP considèrent que celui-ci est indispensable à leur capacité d’innovation et à leur compétitivité, selon les chiffres communiqués en février par la Commission européenne. Cette dernière a demandé aux États membres de l’UE et aux industriels de doubler leurs investissements dans le CHP et les supercalculateurs d’ici à 2020.


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur