Bull: le départ de Pineau-Valenciennes jette le trouble

Cloud

Il devait être nommé Président du conseil d’administration après avoir assuré la relève suite au décès de Pierre Bonelli

Le groupe français Bull n’avait pas besoin de ça. Alors que l’entreprise digère le décès de son patron Pierre Bonelli et sa recapitalisation à marche forcée, elle doit désormais gérer le départ de Didier Pineau-Valenciennes de son poste d’administrateur.

L’homme devait en théorie prendre le présidence de conseil d’administration à la suite de la prochaine assemblée générale, le 25 mai prochain. Mais il n’en sera rien. Didier Pineau-Valenciennes quitte le conseil expliquant que sa mission était achevée: “Il revient donc aux actionnaires anciens et nouveaux de Bull de prendre en main le destin de l’entreprise avec son management et son personnel”, explique-t-il dans un communiqué. Pourquoi ce revirement? Officiellement, on s’en tient au communiqué. Officieusement, des rumeurs ont couru autour d’un différend entre Didier Pineau-Valenciennes et certains actionnaires du groupe, susceptible d’avoir influer sur la décision de l’ex-Pdg de Schneider de ne pas briguer le poste de président de Bull comme cela était convenu. Du côté de Bull, on dément ces rumeurs de différents. Mais ce départ a provoqué beaucoup de nervosité autour de ce groupe fragile. Ce lundi, le titre du constructeur informatique français a chuté sous la barre symbolique des 1 euro en retrait de 3% par rapport à la clôture de vendredi. Il s’agit désormais de savoir si Gervais Pellissier prendra les commandes du groupe la semaine prochaine ou si les nouveaux actionnaires préfèreront recruter un autre Pdg.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur