Bull progresse et envisage des acquisitions

Cloud

Le groupe annonce un plan sur trois années pour faire progresser ses ventes de 60% et présente un Ebit en baisse de 7,5% pour l’exercice 2005, à 38 millions d’euros

“2005 a été une année de transformation pour Bull, démontrant la capacité du groupe à tenir ses engagements et à obtenir la confiance de clients prestigieux dans le monde, en conjuguant une vision stratégique claire à ses domaines d’expertise, j’ai la conviction que, dans le cadre de son plan stratégique Horizon 2008, Bull deviendra à la fois un grand acteur et le fédérateur des technologies de l’information en Europe”, a déclaré le p-dg du groupe Didier Lamouche. Avec une progression de 3% de son chiffre d’affaires à 1,173 milliard d’euros en 2005. Bull estime que d’ici 2008, son activité sera comprise entre 1,3 et 1,4 milliard hors acquisitions, soit une croissance organique annuelle moyenne comprise entre 4% et 6%. Bull a ajouté que sa “structure financière lui permettait d’envisager des opérations de croissance externe qui pourraient apporter un chiffre complémentaire de l’ordre de 400 à 500 millions d’euros d’ici 2008”. Le groupe vise donc en 2008 un chiffre d’affaires maximum de 1,9 milliard d’euros, soit une hausse de 62% par rapport à 2005. D’ailleurs, le groupe a annoncé l’acquisition d’une société polonaise de services informatiques, spécialisée dans les services aux opérateurs de télécommunication, pour un montant non révélé. En 2006 Bull anticipe sur une progression de son chiffre d’affaires compris entre 4% et 4,5%. De plus, le constructeur estime que sa structure financière est en progrès notamment grâce au versement par l’Etat de son aide à la restructuration de 517 millions d’euros. La direction du groupe rappelle que lors de la mise en place de cette aide, l’Etat est sorti de son capital. Par ailleurs, Bull a procédé au regroupement par 10 de ses actions à compter du 19 décembre 2005. Cette opération se prolongera jusqu’au 19 décembre 2007, le capital du Groupe étant constitué à ce jour de 96,8 millions d’actions regroupées. Le plan d’amélioration de la performance des activités Services en France a déjà donné ses premiers fruits. Pour ce qui est de son implication dans l’Open Source, Bull confirme son engagement comme constructeur, comme éditeur ou encore prestataire de services. Au cours de l’année 2005, les prises de commande ont connu une hausse annuelle de 8% qui se répartit comme suit : +6% dans le domaine des Produits, +14% dans les Services. En conséquence, le carnet de commandes à fin 2005 est en progression de 8% par rapport à celui de la fin 2004. L’optimisation des dépenses de R&D (51,1 millions d’euros contre 54 millions en 2004) alliée à la réduction des frais administratifs et commerciaux (212,6 millions d’euros en 2005 contre 220,0 en 2004, soit 18,1% du chiffre d’affaires en 2005 contre 19,3% en 2004) ont permis au Groupe de compenser la réduction de sa marge brute. Les efforts de rationalisation du Groupe ont entraîné en 2005 des charges partiellement couvertes par des produits non récurrents. Ces autres produits et charges s’élèvent à 15,1 millions euros contre 6,0 millions en 2004. Le résultat opérationnel après ces éléments s’est élevé à 22,8 millions d’euros en 2005 contre 47,1 millions en 2004. Bull affiche au travers de son plan stratégique “Horizon 2008” une ambition forte articulée autour des trois points, accélérer la croissance des activités de services pour en faire, à terme, le contributeur majoritaire du chiffre d’affaires du Groupe, renforcer l’efficacité opérationnelle au sein de l’entreprise pour la placer au niveau des meilleures pratiques du marché, et adapter en conséquence le profil de l’entreprise.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur