Bull va livrer un nouveau supercalculateur à Météo-France

Cloud
Bull

D’une puissance utile de 500 téraflops, le prochain cluster de Météo-France sera le premier en Europe à utiliser des processeurs Intel Xeon E5-2600 v2. Une réalisation signée Bull.

Le constructeur français Bull vient d’annoncer la fourniture d’un cluster d’une puissance de 500 téraflops à Météo-France. Cette machine sera installée à Toulouse.

Ce supercalculateur comprend 1080 nœuds de calcul bullx B710 BLC, intégrant chacun deux processeurs Intel Xeon E5-2600 v2, de la mémoire DDR3 à 1866 MHz et des liens Infiniband FDR. Le tout affiche une puissance maximale théorique de 560 téraflops.

Bull n’utilise pas ici d’accélérateurs de calcul. Cette machine propose ainsi une puissance facilement exploitable (le ratio entre puissance brute et puissance utilisable est de 89,3%).

Des techniques bien rodées

Ce choix induit toutefois des conséquences négatives en termes de consommation électrique. Mais la firme française a plus d’un tour dans son sac pour pallier ce problème.

L’utilisation de puces Ivy Bridge gravées en 22 nm (une première en Europe) permet tout d’abord de diminuer les besoins du cluster. Le système de refroidissement liquide offre également de réduire la consommation électrique.

Des apports qui permettent de faire chuter les besoins en énergie de 40% par rapport à un datacenter classique, indique Bull.

« La modélisation en météorologie et en climatologie nécessite des supercalculateurs faisant preuve d’une efficacité exceptionnelle. Le premier système européen équipé du futur processeur Intel Xeon E5-2600 v2 utilise un système de refroidissement liquide de pointe qui aide considérablement à atteindre ce haut niveau d’efficacité requis, résume le Dr Rajeeb Hazra, vice-président General Manager Intel Technical Computing Group. L’étroite coopération entre Bull et Intel a contribué à créer l’innovation qui aidera Météo-France à résoudre les problèmes les plus difficiles. »


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous les inventeurs hi-tech européens ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur