Bull veut doubler sa marge opérationnelle d’ici 2017

Big DataCloudRégulations
Bull, calcul, pétaflops, Météo France, Pays-Bas © Bull - CEA

Recentrage des activités, mise en place d’un plan d’économies et refonte du pacte social sont au menu du nouveau plan d’attaque de Bull.

Le Français Bull vient de présenter son plan de développement pour la période 2014-2017. Le but premier du programme « One Bull » est de doubler la marge opérationnelle du groupe, afin de lui faire atteindre les 7 % du chiffre d’affaires en 2017. Bull veut également renforcer son image « d’opérateur de confiance de la donnée en entreprise ».

Trois leviers seront utilisés pour atteindre ces objectifs :

  1. Le recentrage de la société sur des activités à forte croissance ; le cloud et le big data. Bull fera de son cœur de métier l’intégration de systèmes de hautes performances (Data infrastructure), alliés à des solutions sécurisées de traitement des données informatiques (Data management). Côté R&D, un programme d’innovation ouverte, iBull, sera créé.
  2. La mise en place d’un plan d’économies qui permettra, d’ici 30 mois, de réduire les coûts de fonctionnement de 30 millions d’euros par an. Ceci passera par la mise en place d’une branche commerciale unique, une diminution du nombre des unités opérationnelles et la concentration autour de cinq sites régionaux.
  3. Une refonte du management des collaborateurs. Bull cite ici des initiatives permettant de donner plus de flexibilité aux employés en termes d’organisation du travail, ainsi que de mobilité métier ou géographique. Espérons que l’entreprise ne présentera pas ces initiatives comme un cadeau fait aux employés (et déciderait donc de ne pas accompagner cet effort de flexibilité par des avantages sociaux conséquents).

Devenir le partenaire de référence des entreprises

« La montée en puissance du cloud, du big data et de l’Internet des objets, oblige les organisations à se concentrer sur la manière dont l’information transforme leur activité », constate Philippe Vannier, président-directeur général du groupe Bull.

« Bull bénéficie d’une combinaison unique de trois domaines d’expertise – la puissance du calcul, l’intégration d’architectures complexes et la sécurité – qui répond à leurs enjeux. Le bénéfice attendu de One Bull est de permettre aux clients de se libérer des environnements numériques classiques pour se concentrer sur leur métier. »

Crédit photo : © Bull – CEA


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Où se trouvent les géants de l’IT ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur