Bureau Veritas réorganise la gestion de sa flotte mobile avec Consotel

MobilitéRéseaux

Après une première cartographie de son parc de lignes téléphoniques, Bureau Veritas a adopté la solution de gestion des coûts télécoms de Consotel pour réorganiser sa flotte mobile.

Pas moins de 7 400 salariés répartis sur 160 sites et 10 laboratoires en France. Bureau Veritas est un groupe international spécialisé dans l’évaluation de conformité (inspection, certification des produits, des infrastructures et des systèmes de management) dans de nombreux secteurs dont la qualité, la santé, la sécurité, l’environnement ou encore la responsabilité sociale. Autant dire que nombre de ses employés sont plus souvent chez le client qu’à leur propre bureau. Ce qui induit une forte mobilité des équipes et, donc, un budget communication conséquent.

Pour vérifier de la pertinence des usages de la téléphonie, le bureau d’études avait fait appel en 2004 à Consotel, société créée en 2000 et spécialisée dans les solutions de gestion des ressources télécoms. Le prestataire avait alors effectué un audit du parc de téléphones, fixes et mobiles, et des abonnements afin de bénéficier d’une image claire de la situation et renégocier les contrats avec les opérateurs.

Réduire fortement les coûts

Selon Bureau Veritas, cet audit lui avait permis de « réduire fortement les coûts ». Dommage que, pour des questions d’organisation internes et de suivi historique, l’expertiseur n’ait pas la possibilité de communiquer les économies que ces mesures, et la renégociation des contrats avec les opérateurs, ont effectivement permis d’atteindre. Quoi qu’il en soit, satisfait de ce premier résultat, Bureau Veritas a refait appel, il y a deux ans, aux experts de Consotel pour renforcer l’optimisation des coûts télécoms. Et particulièrement pour identifier les différents postes de coûts afin de mieux déterminer les usages des collaborateurs.

Pour répondre à ce besoin, Consotel a proposé sa solution Consoview de gestion des dépenses télécom (TEM pour Telecom Expense Management). Celle-ci permet non seulement de mesurer la consommation effective par ligne mais aussi de piloter l’ensemble de ces lignes notamment en répartissant leur gestion selon les zones géographiques. Des systèmes d’alertes permettent également d’alerter des dépassements inhabituels.

Réorganiser la flotte mobile

« Au-delà du suivi des dépenses globales en téléphonie fixe et mobile, Consoview nous permet d’avoir de la visibilité sur les consommations mobile, que ce soit le roaming, l’international, la data, etc., témoigne Camille Vuyet, responsable achat France. De plus, nous pouvons identifier qui est en possession du terminal, ce qui est primordial lors des entrées et sorties. » Et notamment supprimer ou réaffecter les abonnements des lignes inactives.

L'écran de contrôle Consoview des lignes de Bureau Veritas.

L’outil a même permis à Bureau Veritas de réorganiser sa gestion de flotte mobile au niveau national. Laquelle est désormais géré de manière géographique par les gestionnaires de parcs télécoms. « Pour les gestionnaires de parcs, ce sont les modules Gestion de commande et Gestion de parc qui restent les plus pertinents. Au niveau de la direction des Achats, nous travaillons avec attention sur les modules Facturation et Reporting », souligne Camille Vuyet. La solution permet d’affecter les coûts par centre budgétaire et de l’interfacer avec la solution interne de validation des factures. « Ainsi Consoview enverra à notre ERP des données sur la téléphonie mobile automatiquement ventilées et validées », déclare la responsable. Soit un gain de temps non négligeable dans les traitements de gestion du parc et des dépenses télécoms.

1,3 milliard de tickets

Développée en mode SaaS et hébergé chez NTT Communications, Consoview garantit, pour le client, une disponibilité et une performance optimale. Performance qui repose notamment sur les solutions Oracle, partenaire de Consotel depuis 2002. Lesquelles permettent aux utilisateurs de Consotel d’accéder à des tableaux de bord sur 24 mois, à des rapports précis sur des volumétries toujours plus importantes, et assure un accès rapide à la plate-forme, notamment. « Grâce à Oracle, nous avons pu garantir à tous nos clients la disponibilité de notre application SaaS, avec la même qualité de service, assure Brice Miramont, directeur informatique de Consotel. Aujourd’hui, nous bénéficions d’une architecture décisionnelle, ouverte et flexible, autorisant tout type de reporting. » A titre d’illustration, Consotel a traité plus de 1,3 milliard de tickets d’appels (ensemble des informations liées à une communication) en un an.

Crédit photo © Rido – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur