Business Objects, inquiété par la SEC, devant les juges?

Cloud

L’éditeur de logiciels de la “business intelligence” pourrait être poursuivi en justice. La SEC, le gendarme de la Bourse à New York, aurait émis un avis en ce sens

La plainte déposée par les actionnaires américains est en train de porter de sérieux coups à l’image de la firme, pourtant bien introduite sur le marché américain. L’éditeur d’origine française et coté à Wall Street, risque de payer fort cher de n’avoir pas scrupuleusement respecté la réglementation sur les informations périodiques dues aux actionnaires. Il lui est notamment reproché de ne rien communiquer sur son carnet de commandes. Et, par ailleurs, des reproches portent sur le mode de comptabilisation de certaines ventes. A la suite des réclamations des actionnaires, la SEC a mené une enquête d’abord informelle puis son dossier a grossi.

Pour sa défense, B.O objecte que ses publications financières sont conformes à la réglementation. Dans ces circonstances troublées, la cote en Bourse de l’éditeur a fortement chuté: -7,38% en une journée ce 3 août. La semaine dernière, à l’inverse, suite à la publication de bons résultats trimestriels, l’action avait grimpé de 10,48%. Il est vrai qu’en trame de fond figure Crystal Decision, principal concurrent de la firme, qui, il y a quelque temps encore partagait les mêmes fonds d’investissement. Alors, manoeuvres spéculatives?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur