Business Objects l’emporte en appel sur MicroStrategy

Régulations
Du rififi dans le nuage entre Amazon et Google

La Cour d’appel américaine confirme le rejet des allégations de violation de
brevets présentées par MicroStrategy à l’encontre de Business Objects

Victoire judiciaire pour Business Objects. Le géant de la BI (Business Intelligence) a obtenu de la Cour d’appel fédérale des États-Unis d’Amérique (Court of Appeals for the Federal Circuit) la confirmation du jugement rendu le 23 janvier 2006 sur l’invalidité des brevets américains de MicroStrategy.

L’affaire remonte loin – c’est dire si elle empoisonnait BO ! – puisque c’est le 10 décembre 2003 que MicroStrategy attaquait Crystal Decisions pour violation de trois brevets, la veille du rachat de cet éditeur par Business Objects, le 11 décembre 2003.

Début 2006, le tribunal du Delaware avait donné raison à la division américaine de BO, pour le compte de Crystal Decision. Le juge avait déclaré invalides deux des brevets. Motif invoqué: les technologies supposées brevetées étaient déjà en usage public avant même que le dossier ne soit déposé à l’Office américain des brevets. Le troisième brevet qui porte sur un système logiciel de support des décisions, mais le juge avait estimé que Business Objects n’enfreignait pas le brevet.

Notre objectif premier est de servir nos clients, et cette affaire ne nous a jamais détournés de cette priorité“, a déclaré David Kennedy, senior vice-président et directeur juridique de Business Objects. “Nos clients et nos partenaires attendent de nous des solutions avancées, innovantes, fondées sur nos propres travaux de recherche et développement, qui serviront de standard pour le reste de l’industrie.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur