B&You met fin à son offre prépayée

Réseaux
B&You Bouygues Telecom forfaits 9,99 © Rido - Fotolia.com

En arrêtant son offre prépayée, B&You préfère se concentrer sur les forfaits sans engagement. Et s’adapte à la tendance du marché qui voit le prépayé reculer.

Le prépayé sans engagement de B&You aura vécu moins d’un an. L’opérateur vient d’annoncer l’arrêt de la commercialisation de l’offre à partir de ce mardi 30 juillet. L’offre proposait le paiement à la consommation à des tarifs compétitifs (0,1 euro la minute de voix, 0,05 euro le SMS, 0,5 euro le Mo Internet) à travers des formules prépayées sans limite contraignante de temps de consommation.

Les clients actuels ont jusqu’au 27 août pour se décider s’il souhaite conserver le modèle prépayé ou changer d’offre. B&You les invite naturellement à se tourner vers un forfait maison. Notamment l’offre à 3,99 euros les 2 heures de communication et SMS/MMS illimités. Les clients qui ne trouvent pas leur compte dans le modèle forfaitaire n’auront en revanche rien à faire. Ils seront automatiquement basculés vers Simyo où ils iront désormais consulter leur espace client.

Le prépayé en recul

MVNO (opérateur mobile de réseau virtuel) pendant 3 ans sur le réseau de Bouygues Telecom, Simyo est devenu, le 1er juillet 2012, une offre 100% en ligne de l’opérateur mobile. Les clients prépayés B&You qui basculeront sur Simyo continueront donc de bénéficier du réseau de Bouygues Telecom et des mêmes conditions commerciales que chez l’opérateur low cost.

De fait, l’offre prépayée B&You marchait sur les plates-bandes de Simyo et faisait donc doublon dans le catalogue de l’opérateur. Lequel se garde de communiquer sur l’intérêt que le prépayé avait suscité, ou pas, auprès des clients B&You. L’opérateur justifie son choix par l’évolution du marché qui, depuis le lancement de l’offre en septembre 2012, a vu fleurir les forfaits à petits prix « qui ont eu un succès incontestable » rendant ainsi plus ou moins obsolète l’intérêt du prépayé.

Il est vrai que la tendance du marché n’est pas porteuse pour le prépayé dont le recul s’est accéléré ces derniers temps en France. Selon l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes), le parc du prépayé est passé de 18,9 millions de cartes au premier trimestre 2012 à 17,3 million au premier trimestre 2013. Soit un recul de 8% en un an. Dont 5% par rapport au quatrième trimestre 2012.

[Article modifié le 31/07/2013]

crédit photo © Rido – Fotolia.com


Voir aussi

Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous Bouygues Telecom ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur