CA annonce Unicenter NSM r11.1 en français et sur SQL Server 2005

Régulations

La nouvelle version d’Unicenter NSM de CA (Computer Associates) utilise
Microsoft SQL Server 2005 comme ‘technologie sous-jacente’ pour sa base
de données

Computer Associates annonce une nouvelle version d’Unicenter NSM (Network and Systems Management) au goût du jour, format Web oblige… Mais surtout, elle fournit une base de données de gestion (MDB) qui repose sur le “standard de fait ” Microsoft SQL Server.

L’intégration aux autres solutions de gestion est facilitée – qu’il s’agisse de CA (Spectrum, eHealth…) ou de partenaires tierces parties (Microsoft Operations Manager, HP OpenView, HP Insight Manager, Dell OpenManage, CiscoWorks, Citrix Presentation Server, OPnet ITguru, Fluke Networks et SPLUNK…).

Cette version 11.1, en français, vise à “protèger les processus métier critiques tout en réduisant le coût et la complexité de la gestion informatique. Elle garantit le bon fonctionnement, la disponibilité et les performances des infrastructures informatiques hétérogènes“.

Unicenter, on le sait, gère et contrôle automatiquement les serveurs, les composants réseau, les ressources de stockage, les applications et autres éléments d’infrastructure. Parmi les nouvelles fonctions, on notera en particulier:

– configuration adaptative : évaluation des ressources systèmes pour contrôler sur un serveur donné et déterminer automatiquement leur seuil variable;

– une gestion des alertes, intégré à Unicenter Service Desk, qui automatise le processus des tickets d’incidents et fournit des informations détaillées pour identifier les origines de problèmes.

– extensions de fonctions de reporting (format ‘Web’, avec le “pointer-cliquer, par exemple) permettant aux utilisateurs de naviguer plus facilement dans la bibliothèque d’états et d’approfondir les vues des données graphiques détaillées pour obtenir une perspective plus complète de l’état, des performances et des tendances du système; exemple: le

– prise en charge des bases de données MIB et des pièges de SNMP v3 visant à faciliter la migration vers la prochaine version du protocole de gestion.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur