CA rend 'elastic' son offre visant Amazon EC2

Réseaux

La mode du ‘cloud computing’ continue de gagner les fournisseurs. A son tour, CA (Computer Associates) adopte son offre d’administration – supervision à l’environnement Amazon EC2 (Elactic compute cloud)

Computer Associates se propose de compléter sinon de se substituer à une partie de l’offre de services ‘cloud computing’ EC2 d’Amazon, une offre présentée en août 2006 – passé quasi inaperçue sur le terrain, en Europe, depuis son introduction effective en octobre 2008.

EC2 d’Amazon, pour ‘Elactic compute cloud‘, consiste en une offre d’infrastructure de serveurs virtuels. L’infrastructure utilise le système d’exploitation de virtualisation Xen de Citrix. A son lancement, l’offre EC2 fonctionnait sous l’OS Linux puis également sous OpenSolaris et Solaris Express (Community Edition) de Sun. Ensuite est venu s’ajouter Windows Server 2003.

Chaque machine virtuelle, appelée “instance“, fonctionne comme un serveur privé virtuel, selon trois tailles possibles: “petit”, “large” et “très large”, en fonction d’unités de calcul (compute units), équivalentes à la capacité CPU de tout système informatique. Une unité EC2 équivaut à la capacité d’un processeur AMD Opteron de 1 à 1,2 GHZ (modèle 2007) ou un Xeon d’Intel.

L'”extra large” représente l’équivalent d’un système 64 bits avec 15 Go de mémoire, 8 unités de calcul (4 coeurs virtuels avec 2 unités EC2 d’un CU chacune), 1,7 To de stockage sur disque.

La facturation repose sur une base horaire d’utilisation des ressources machines et sur le volume de transfert des données (*).

Dans ce contexte d’EC2, CA propose une offre adaptée de supervision-administration, qui “englobe non seulement les infrastructures internes existantes mais aussi les services externes, exploités en environnement de ‘cloud computing’.

Il s’agit d’une “offre de support” visant à “simplifier l’automatisation et l’administration des applications exploitées conjointement sur des ressources internes et dans le « nuage » Amazon Web Services“.

CA a donc adapté à cet environnement EC2, son offre CA Spectrum Automation Manager, CA CMDB, CA Service Desk Manager, CA Wily Introscope et CA Insight Database Performance Manager (DPM) .

Ce portefeuille adapté de CA vise à “optimiser l’efficacité et réduire les coûts en rationalisant les processus (grâce au ‘provisioning’ de capacité : taux d’utilisation serveur, consommation d’énergie, etc.)“.

Cette offre logicielles de CA doit permettre de “limiter les risques grâce à des réponses automatiques et rapides, et d’améliorer les temps de réponse des poses utilisateurs, et donc la performance des services“.

Pas de prix, pas de date de disponibilité.

____

(*) A titre indicatif, Amazon facture 73 dollars par mois pour la plus petite des machines virtuelles, sans la licence Windows Server 2003, et 12 fois ce tarif pour la machine extra large avec Windows Server. Des frais s’y ajoutent s’il n’y a pas utilisation de ressources allouée, ou pour des ressources de stockage/sauvegarde ou encore des services de monitoring des machines virtuelles, de même que le service de load balancing (équilibrage de charge) entre plusieurs machines virtuelles, et, bien entendu pour des services supplémentaires d’hébergement comme S3 (clients AMI), ou le stockage en réseau EBS.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur