CA souligne le manque de compétences dans le monde des mainframes

Régulations

Les nouveaux arrivants sont trop peu nombreux pour compenser les prochains départs en retraite.

CA a commandité une étude dont les résultats sont alarmants. De fait, 73 % des entreprises françaises interrogées s’attendent à une pénurie de compétences dans le domaine des mainframes. C’est 7 % de plus que les valeurs relevées dans d’autres pays d’Europe, comme le Royaume-Uni, l’Allemagne ou l’Italie.

« Beaucoup d’entreprises voient dans lemainframela plateforme stratégique incontournable pour l’informatique d’entreprise de demain », explique Patrick Bojko, directeur des solutions, ventes mainframe chez CA. « Cette enquête montre que les départs à la retraite des spécialistes les plus compétents en matière de systèmesmainframesont inéluctables. »

78 % des participants français estiment ainsi « être dans l’obligation de produire plus avec des moyens réduits ». 88 % des personnes restent toutefois attachées aux mainframes pour leur TCO (coût total d’acquisition) faible. Ainsi, 61 % des sondés français consacrent moins de 20 % de leur budget informatique à cette plate-forme.

Les entreprises françaises demeurent particulièrement confiantes dans les qualités des mainframes : 70 % pensent qu’ils présentent un niveau de sécurité exceptionnel (la moyenne européenne est de 65 %), 70 % affirment que les niveaux de performances sont excellents (la moyenne européenne est de 63 %) et 67 % déclarent que le système n’est jamais indisponible (contre 52 % pour la moyenne européenne). Un plébiscite pour cette solution informatique, qui est pourtant une des plus anciennes du marché.


Avis d'experts de l'IT