Pour gérer vos consentements :

CA Technologies s’empare de Veracode pour sécuriser le DevOps

La sécurité n’a pas de prix. Et bien si, CA Technologies va signer un chèque de 614 millions de dollars pour s’offrir Veracode. Créé en 2006, cette société propose une plateforme en mode SaaS pour vérifier la sécurité des applications développées, achetées ou externalisées, ainsi que des composants tiers. Cette solution propose des tests statiques, dynamiques et manuels, des fonctionnalités d’e-learning  et des analyses avancées sur les applications pour identifier et éliminer de nombreuses vulnérabilités.

Veracode revendique environ 1400 clients dans le monde dont des références comme Boeing ou Thomson Reuters. Détenu par des fonds privés, la société a envisagé en 2015 une introduction en bourse. Avant l’acquisition, Veracode avait levé 114,26 millions de dollars auprès de plusieurs investisseurs comme 406 Ventures, Atlas Venture, Cross Creek Advisors, Founders Circle Capital, In-Q-Tel (le fonds de la CIA), Meritech Capital Partners, Polaris Partners, Rovi Corporation, StarVest Partners, Symantec, Telus Ventures et Wellington Management.

Sécuriser le DevOps

Pour CA Technologies, cette acquisition, qui doit être finalisée lors du 1er trimestre de l’exercice 2018, va renforcer sa présence sur le marché de la sécurisation du DevOps via l’automatisation et l’évolutivité des tests de sécurité des applications pour les développer et déployer plus rapidement en réduisant les défauts. « Le logiciel est au cœur de la transformation numérique de chaque entreprise. Par conséquent, il est de plus en plus important d’intégrer la sécurité dès le début du processus de développement pour répondre aux opportunités du marché de manière sécurisée », explique Ayman Sayed, président et directeur produit de CA Technologies. Il ajoute que « cette opération va unifier les portefeuilles de sécurité et de DevOps de CA à travers une plateforme SaaS qui intègre de façon transparente la sécurité dans le développement applicatif ».

Cette opération répond à une demande de la part des entreprises. Gartner indique que 70% des initiatives des entreprises autour du DevOps intégreront une recherche automatisée de failles et une analyse de configuration d’ici 2019, soit une hausse de 10% par rapport aux mêmes intentions en 2016.

A lire aussi :

CA Technologies mise sur l’Open Source avec Blazemeter

CA Technologies plaide pour l’entreprise en mouvement continu

crédit photo@isak55-Shutterstock

Recent Posts

Quand le candidat IT idéal n’est pas celui que vous croyez

L'usage de "deepfakes" et d'informations d'identification personnelle volées progresse chez les candidats et usurpateurs patentés…

1 jour ago

Roaming : le menu dans l’Union européenne jusqu’en 2032

La nouvelle régulation sur l'itinérance mobile dans l'UE est entrée en application. Quelles en sont…

1 jour ago

Vers une régulation européenne des cryptoactifs : quelles bases technologiques ?

Les colégislateurs de l'UE ont trouvé un accord provisoire sur trois propositions de règlements touchant…

1 jour ago

Google Cloud ouvre sa région France

Google Cloud dispose d'une région France lancée commercialement fin juin. Une étape indispensable pour lutter…

2 jours ago

Pourquoi FedEx bascule des grands systèmes au cloud

Le transporteur américain FedEx va fermer les 20% restants de ses mainframes dans les deux…

2 jours ago

Cloud de confiance : quelle feuille de route pour S3NS, la coentreprise Google-Thales ?

Sous l'ombrelle S3NS, Google et Thales esquissent une première offre en attendant celle qui visera…

2 jours ago