CA , une nouvelle version de 'Recovery management'

Réseaux

En ce début mai, CA France détaille la vague d’annonces de fin avril. On retiendra que la tendance est à une offre la plus complète complète possible pour assurer la continuité de service et donc le redémarrage après incident

Le produit phare ARCservce Backup évolue encore et, combiné à CA X0soft, il constitue une nouvelle version de CA Recovery Management, solution de restauration de données et de reprise d’activité suite à un sinistre.

Côté marketing, CA positionne cette offre dans le contexte de ce que l’éditeur appelle le “lean IT

Selon CA, les principiales innovations sont “l”amélioration de la virtualisation, la déduplication des données intégrées, la gestion des ressources de stockage (SRM) et le recours à des moyens innovants pour assurer une restauration efficace de données métiers stratégiques”.

Cette solution fait partie d’une annonce de 13 nouveaux produits.

Avec le nouvel ARCserve, CA propose un ‘pack’ « X-tra value pack », à un prix de lancement, sous la forme de la suite logicielle ARCserve Backup Suite et de deux exemplaires gratuits de CA XOsoft Replication. Il s’y ajoute une année de maintenance offerte.

“La nouvelle version de Recovery Management de CA assure la sauvegarde et la duplication de données dans les environnements physiques et virtuels. (…). Elle répond ainsi parfaitement à ces besoins. Cette solution intègre des technologies clé comme la duplication de données natives, le SRM ou la restauration de fichiers à partir de sauvegarde d’images dans les environnements de virtualisation de serveurs”.

La nouvelle offre, en résumé Recovery Management comprend désormais: – CA ARCserve Backup r12.5 : protection des données grâce à une gestion centralisée et grâce à des fonctions “avancées” conçues “pour faire plus avec moins et à moindre coût”. Cette solution associe des technologies d’enregistrement sur disque et sur bande assurant une sauvegarde efficace des environnements physiques et virtuels, ainsi que des outils anti-virus et de cryptage.Les nouvelles fonctions portent notamment sur: – déduplication intégrée des données qui permet de réduire les coûts associés à la sauvegarde sur disque en obtenant des résultats plus importants à partir des matériels existants;- déduplication des sauvegardes de machines virtuelles dans des environnements Hyper-V (Microsoft), Citrix, XenServer et VMware; – amélioration des fonctions de virtualisation, notamment un nouveau processus de récupération de fichier granulaire en une seule étape qui permet de “mieux optimiser les actifs et de gagner du temps tout en réduisant l’utilisation des ressources dans les environnements vSphere 4 (VMware ), ESX et Hyper-V Server 2008 (Microsoft); – certification des sauvegardes de machines virtuelles à partir des environnements Citrix XenServer; – fonctions SRM intégrées permettant le suivi et la création de rapports sur les composants de stockage physique et virtuel. Il est ainsi possible d’augmenter l’efficacité des systèmes d’information par une meilleure supervision et par une anticipation visant à éviter les problèmes en amont – présence d’un tableau de bord appelé « Business Intelligence Dashboard » assurant une représentation graphique de l’historique de l’activité ancienne et récente de l’infrastructure de sauvegarde afin d’aider les administrateurs à améliorer de manière proactive la performance et la fiabilité – d”autres tableaux de bord opérationnels améliorés comprennent le statut de la sauvegarde et les points de reprise de machine virtuelle (toujours les divers environnements VMware, Microsoft Hyper-V et Citrix XenServer); – possibilité de vérifier la restauration des données sauvegardées (y compris les sauvegardes dédupliquées) dans le cas de reprise après sinistre testée;- fonctions de gestion de mots de passe pour clés de cryptage qui accélèrent les tests de restauration des données et la vitesse de ce processus (ce qui évite la perte des mots de passe et d’assurer le déverrouillage des données cryptées);- intégration de l’authentification Windows dans le processus d’audit et de gestion des rôles, ce qui renforce le contrôle et simplifie l’administration de l’accès des utilisateurs aux ressources de sauvegarde.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur