Câble: Noos repris par Liberty Media

Cloud

Finalement, l’offre française de N9uf Telecom (ex-LDCom) a été écartée au profit de la proposition américaine

Comme nous vous l’annoncions, la vente du câblo-opérateur Noos (1,1 million d’abonnés), filiale de Suez, est dans sa dernière ligne droite. Deux prétendants ont formulé leur offre et le vainqueur a été désigné.

C’est le géant américain Liberty Media (via sa filiale UnitedGlobalCom) qui va mener des négociations exclusives avec Suez. Le prix de la transaction devrait au maximum de 660 millions d’euros, soit 7,25 fois le résultat brut d’exploitation (Ebitda) 2004. Suez, qui se désengage progressivement des médias, a donc préféré l’offre du milliardaire américain John Malone plutôt que celle formulée par le français 9 Télécom dont Suez est aussi actionnaire. Liberty Media a certainement fait la différence car il dispose d’un réseau câblé et est présent en France via le réseau UPC (500.000 abonnés). Mais le groupe américain devra certainement débourser quelque 50 millions d’euros supplémentaires pour fusionner Noos et UPC. La cession de Noos marque le coup d’envoi de la recomposition du câble français et permettra à ce secteur en difficultés de se concentrer autour d’un ou deux acteurs afin de survivre face à une concurrence de plus en plus agressive: satellite, TNT mais aussi TV via ADSL. Cette recomposition va donc se poursuivre avec la cession de France Télécom Câble (847.000 abonnés) et de NC Numéricâble (Canal+, 798.000 abonnés) programmées depuis le début de l’année.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur