Pour gérer vos consentements :
Categories: CloudRéseaux

Câble sous-marin : Google relie les États-Unis et l’Europe

Google a annoncé mardi investir dans un câble sous-marin en fibre établissant une liaison entre New York aux États-Unis, Bude au Royaume-Uni et Bilbao en Espagne.

Renforcer « la résilience » du réseau qu’empruntent les internautes et les entreprises pour accéder à ses services, c’est l’objectif affiché par Google. Les câbles sous-marins acheminant 98% du trafic Internet international dans le monde, a déclaré l’entreprise.

Le câble porte le nom de l’informaticienne américaine Grace Hopper (1906-1992). « Une fois mis en service, le câble Grace Hopper sera l’un des premiers nouveaux câbles à connecter les États-Unis et le Royaume-Uni depuis 2003 », a expliqué dans un billet de blog Bikash Koley, vice-président de Google Global Network. « Augmentant ainsi la capacité de ce carrefour mondial très fréquenté et alimentant les services Google tels que Meet, Gmail et Google Cloud. Il s’agit également de notre premier investissement dans un câble sous-marin privé vers le Royaume-Uni et de notre premier itinéraire optique vers l’Espagne. »

En outre, le point d’atterrissement espagnol intégrera plus étroitement la future région Google Cloud à Madrid dans l’infrastructure mondiale de la firme américaine.

Hopper, après Equiano, Curie et Dunant

Après Equiano, qui relie le Portugal et l’Afrique du Sud, Curie, qui raccorde les États-Unis et le Chili, et Dunant, qui connecte les États-Unis à la France, le câble Grace Hopper est le quatrième du genre dans lequel a investi Google, jusqu’à présent.

Le système sera équipé de 16 paires de fibres et parcourra 6 250 kilomètres des États-Unis au Royaume-Uni et 6 300 kilomètres des États-Unis à l’Espagne.

Google a précisé avoir signé un contrat avec le fournisseur américain de câbles sous-marins SubCom pour le construire. Le projet devrait être bouclé en 2022.

(crédit photo @googlecloud)

Recent Posts

NegaOctet se concrétise : quels seront ses premiers usages ?

Le projet « green IT » NegaOctet a officiellement produit ses premiers livrables exploitables. Que…

2 heures ago

Nobelium : un parfum de SolarWinds en France

L'ANSSI attire l'attention sur des campagnes de phishing sévissant en France. Elle les attribue à…

3 heures ago

Hyperconvergence logicielle : la question du rapport qualité-prix

Les offres d'hyperconvergence logicielle dont le Magic Quadrant distingue l'exhaustivité n'apparaissent pas forcément comme les…

4 heures ago

Cinov Numérique : Emmanuelle Roux succède à Alain Assouline

Elue présidente de Cinov Numérique, Emmanuelle Roux affirme le rôle clé des PME de l'IT…

5 heures ago

AWS : une stratégie mainframe qui passe par Micro Focus

AWS lance, en phase expérimentale, un kit de migration mainframe-cloud qui repose sur des outils…

1 jour ago

Arm-NVIDIA : de la Chine aux USA, les barrières se dressent

Aux États-Unis, un nouvel obstacle se dresse face au projet de fusion Arm-NVIDIA. Quelles autres…

4 jours ago