Câble: UPC passe au tout numérique aux Pays-Bas

Régulations

Le groupe UPC vient d’annoncer, qu’il lançait à partir du premier octobre la migration de ses abonnées néerlandais ?2,2 millions d’usagers- vers la télévision numérique

La Hollande entre dans l’ére de la TV numérique. Pour un montant de

300 millions d’euros le câblo-opérateur qui s’est offert Noos en 2004, va progressivement permettre à l’ensemble de ses abonnés au câble analogique de s’équiper d’un décodeur-enregistreur fabriqué par Thomson : le Mediabox. Après la France, la Hollande est un foyer important du marché d’UPC. Mais comme le souligne le quotidien La Tribune, l’offre de télévision numérique n’a pas rencontré le même succès que dans l’Hexagone. Près de 54.000 abonnés aux Pays-Bas contre 1,6 million d’abonnés en France. UPC ambitionne de conquérir plus de clients grâce à son nouveau boîtier fournit pas Thomson. Car qui dit nouveau décodeur, dit aussi nouveau service. Et, en l’occurrence, UPC mise sur la VOD (Video On Demand) et d’autres services à forte valeur ajoutée pour grignoter des parts de marché. Mais il ne faut pas croire pour autant que l’opérateur mise tout sur la télévision numérique. Bien au contraire, le groupe se définit comme un opérateur “Triple Play” (Télévision, Téléphonie, Internet). D’après La Tribune :“En juin, le groupe UPC totalisait dans les 13 pays où il est présent, 1,4 million d’abonnés, contre 600.000 pour l’offre de téléphonie disponible dans 10 pays.” Dorénavant, pour UPC, l’avenir se tourne résolument vers la solution “Quadruple Play” qui est la prolongation du service en dehors de chez l’abonné, ce que l’on appelle aussi : le nomadisme. Reste à savoir si l’opérateur va réussir à relever ce défi et disposer des réseaux pour le mettre en place.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur