Cable & Wireless pourrait quitter le Japon

Cloud

Conséquence: il ne resterait plus qu’un seul opérateur étranger de poids dans le pays: Vodafone

Le Japon est décidemment un pays très difficile d’accès pour les groupes étrangers et notamment les opérateurs télécoms. Selon le quotidien

Nihon Keizai Shimbun, l’américain Cable & Wireless (qui appartient au groupe Cingular) envisage de se retirer du pays et discute d’une vente de sa filiale locale à Softbank ou au fonds d’investissement MKS Partners. Selon le quotidien, les négociations sur une vente de sa filiale pour un montant d’environ 12 milliards de yens (108 millions de dollars) pourraient aboutir en octobre. Le quotidien précise que MKS Partners fait pour l’instant figure de favori. Cable & Wireless était arrivé au Japon en 1986 avec l’intention d’y prendre pour cible la clientèle des entreprises mais il a eu du mal à résister à l’intensification de la concurrence. Le retrait du groupe du marché nippon ferait du britannique Vodafone Group le seul opérateur étranger à y disposer d’une présence importante.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur