Câbles sous-marins : Microsoft tisse sa toile

CloudDatacentersFibreOperateursRéseaux
crédit photo © Guerric - Flickr.com

Microsoft va mettre en place de nouveaux câbles sous-marins entre ses différents datacenters. Deux transatlantiques et un transpacifique. De quoi renforcer l’infrastructure Cloud de la firme.

Le monde du Cloud Computing suppose des datacenters répartis sur l’ensemble de la planète et connectés entre eux au moyen de réseaux à haute vitesse. Une problématique à laquelle n’échappe pas Microsoft avec les datacenters de son Cloud Azure.

La firme américaine annonce le renforcement de ses liens entre les États-Unis et l’Europe avec la mise en place de deux nouveaux câbles transatlantiques, le premier proposé par Hibernia et le second par Aqua Comms. Ils relieront les infrastructures de Microsoft situées en Amérique du Nord (États-Unis et Canada) à celles présentes en Irlande et au Royaume-Uni.

Un câble transpacifique

Microsoft va également utiliser le réseau sous marin NCP (New Cross Pacific), qui reliera l’Amérique du Nord à l’Asie. La société rejoint à cet effet un consortium regroupant China Mobile, China Telecom, China Unicom, Chunghwa Telecom (Taïwan) et KT Corporation (Corée du Sud). TE SubCom se chargera de mettre en place cette infrastructure réseau sous-marine.

L’objectif de ces trois initiatives est d’augmenter la bande passante entre les datacenters de Microsoft, permettant ainsi le transfert de données (voire de machines virtuelles) entre eux. Le tout avec des temps de latence revus à la baisse. Des éléments clés dans le monde du Cloud Computing.

À lire aussi :
Microsoft propose sa technologie Azure aux opérateurs de datacenters
Azure Data Lake, du stockage Hadoop sur le Cloud de Microsoft
Microsoft lance sa fabrique à applications Cloud, Azure App Service

Crédit photo : © Guerric – Flickr.com

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur